Un appui au mouvement SOS Beausoleil

Le Centre éducatif Beausoleil.... (Archives LeDroit)

Agrandir

Le Centre éducatif Beausoleil.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une voix de plus s'élève contre la décision de la Ville d'Ottawa de forcer la fermeture de la garderie Beausoleil entre le 31 août prochain et l'automne 2016.

L'Association Richelieu Fondateur (ARF) a fait savoir par voie de communiqué, hier, qu'elle s'opposait à la fermeture de l'une des deux seules garderies municipales francophones en sol ottavien. L'organisme appuie dans ses revendications le mouvement SOS Beausoleil qui réclame le transfert de l'établissement pendant les travaux. Le président de l'ARF, Gabriel-M. Lessard, reproche à la Ville d'Ottawa de ne pas respecter sa propre politique d'égalité des deux langues officielles dans ce dossier, puisque les parents des 49 enfants affectés doivent «eux-mêmes trouver des places dans les autres garderies de la municipalité, pas nécessairement francophones». «Il n'est pas trop tard pour que la Ville fasse preuve de bonne volonté et entreprenne les démarches pour assurer la continuité de services de garderie en français, dans un environnement social que les enfants connaissent déjà», a-t-il affirmé. La semaine dernière, c'était l'Association des communautés francophones d'Ottawa qui appuyait publiquement les parents de la garderie Beausoleil. Rappelons que l'édifice du 333, rue York, doit subir d'importants travaux de rénovation au cours de la prochaine année. La municipalité a décidé de répartir les enfants dans d'autres établissements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer