Train léger: le fédéral promet 1 milliard $

Royal Galipeau... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Royal Galipeau

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement fédéral promet d'allonger un milliard de dollars pour le prolongement du train léger à Ottawa.

Le député d'Ottawa-Orléans, Royal Galipeau, a fait parvenir une lettre au maire Jim Watson, mercredi, lui confirmant l'appui financier du Parti conservateur. La phase 2 du train léger est évaluée à environ 3 milliards de dollars.

«Nous avons créé un excellent partenariat dans le cadre de la Ligne de la Confédération, et je suis heureux que cette collaboration se poursuive avec la phase 2 pour prolonger le train léger plus loin à l'est, à l'ouest et au sud», a réagi M. Watson dans une lettre adressée à ses collègues du conseil municipal.

À moins de trois mois d'un scrutin, M. Galipeau soutient que cette annonce n'a rien d'une promesse électorale. «Je ne le (l'annonce) fais pas dans le cadre d'une élection. Je le fais dans le cadre de la 41e législature qui est encore bien en vie. Et qui n'a été ni prorogée ni dissoute», affirme le député qui briguera un quatrième mandat cet automne.

Demande reçue en juillet

M. Galipeau sait depuis plusieurs mois déjà que son gouvernement a mis de côté le montant promis hier à la Ville, précisément depuis le dépôt du budget du ministre des Finances Joe Oliver à la fin du mois d'avril. Le gouvernement conservateur n'attendait qu'une demande de financement officielle de la Ville d'Ottawa. Demande qui a été envoyée au premier ministre le 9 juillet dernier, ce qui fait dire à M. Galipeau que son gouvernement ne s'est ni traîné les pieds ni n'a fait languir les élus de la capitale, même si d'autres n'ont pas attendu aussi longtemps avant de se manifester. La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, avait annoncé son appui financier au projet en campagne électorale l'an dernier.

De passage dans la région en février, le chef libéral fédéral Justin Trudeau avait lui aussi laissé entendre que la capitale pouvait compter sur son parti pour investir dans le transport en commun.

«Il faillait établir un cadre. On l'a fait au moment du budget. On travaille sur ce dossier depuis le mois d'octobre 2013. Si d'autres ont répondu avant d'avoir une demande, tant mieux pour eux», dit M. Galipeau.

La phase 2 du train léger consiste en trois tronçons vers l'ouest jusqu'au centre d'achats Bayshore, à l'est, jusqu'à Place d'Orléans et vers le sud, jusqu'à Riverside.

Les quelque 30 kilomètres de rails seraient construits entre 2018 et 2023. La phase un du train léger doit être terminée en 2018.

Il y a quelques semaines, l'Aéroport international d'Ottawa s'est dit prêt à investir pour assurer une liaison avec le train léger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer