Une initiative pour créer 1500 logements sociaux d'ici 2020

Le groupe Élargir la base pilote le projet... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le groupe Élargir la base pilote le projet de construction de logements sociaux à Ottawa.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un nouveau regroupement local vise à construire 1500 nouvelles unités de logements abordables à Ottawa d'ici 2020.

Élargir la base, une initiative regroupant autant des intervenants du secteur de la lutte à l'itinérance que du privé, mise sur le principe de l'engagement communautaire pour trouver des moyens innovateurs en vue de l'aménagement de logis pour les personnes défavorisées. Les familles à faible revenu, les jeunes à risque, les personnes âgées et les itinérants «chroniques» sont particulièrement visés.

«C'est presque une certitude que 500 nouveaux logements seront construits d'ici cinq ans avec les financements prévus des différents paliers gouvernementaux. Mais l'objectif est d'en créer 1000 autres en incluant toute la communauté», affirme Mike Bulthuis, directeur général de l'Alliance pour mettre un terme à l'itinérance et l'un des intervenants pilotant Élargir la base.

«La Ville d'Ottawa a un plan décennal pour mettre fin à l'itinérance. La municipalité ne peut toutefois pas atteindre ces cibles toute seule [...] Le but est de contribuer davantage à la cause, mais d'être un complément à leur travail», ajoute-t-il.

Solutions novatrices

À l'heure actuelle, plus de 10000 ménages attendent un logement social à Ottawa.

M. Bulthuis et quatre autres intervenants de la communauté travaillent depuis 18 mois à explorer les différents moyens pour réaliser leur rêve. À l'automne dernier, 10 autres leaders communautaires se sont joints à l'initiative et pas plus tard que cette semaine, un coordonnateur a pris la barre du projet. Au cours des 10 prochains mois, ces derniers oeuvreront au sein de cinq comités, ou «cinq cercles de conception», pour avoir les moyens de leurs ambitions.

«Par exemple, des églises ou des conseils scolaires ont possiblement des terres ou des infrastructures à léguer. Il faut trouver le moyen d'en profiter. Nous pourrions aussi créer des fiducies comme il se fait ailleurs. Nous voulons aussi miser sur la philanthropie. Il y a des individus qui ont la possibilité de verser des fonds à la communauté», dit M. Bulthuis.

Le fruit de leur travail doit être dévoilé au printemps prochain.

«Il s'agit d'une période excitante pour nous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer