L'Aéroport d'Ottawa prêt à participer financièrement

L'Aéroport international d'Ottawa est prêt à investir dans la construction... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Aéroport international d'Ottawa est prêt à investir dans la construction d'une station du train léger à son aérogare.

Le président et directeur général de l'organisme, Mark Laroche, a fait preuve d'une ouverture d'esprit pour une première fois hier devant les élus du comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa.

«Nous sommes prêts à contribuer financièrement à l'aménagement d'une station à notre terminal dans le cadre de nos rénovations, a-t-il informé. Nous sommes prêts à avoir des intérêts en jeu.»

Un rapport déposé hier au comité fait état d'une dépense de 155 millions pour assurer une liaison du train léger vers l'aéroport.

M. Laroche n'a pas avancé de chiffres exacts en matière de financement, même si de premières esquisses ont déjà été réalisées. «Il faut savoir cependant que je n'ai pas de cagnotte précise pour ce projet.»

Il avise qu'il devra piger dans le budget établi pour les travaux de réaménagement de l'aéroport. Des hausses aux frais d'amélioration aéroportuaire, actuellement de 23$, pourraient cependant être envisagées pour réaliser le projet.

Le pdg a également précisé que l'aéroport devait se limiter à investir dans des infrastructures lui permettant de bonifier ses actifs tout en facilitant les voyages aériens de ses passagers. Il n'est donc pas question d'investir dans les rails, dit-il.

«Nous ne sommes pas en mesure de financer des projets de transports en commun majeur.»

À son avis, le moment est opportun toutefois pour intégrer une station du train léger à son aérogare. L'aéroport doit subir des transformations au cours des trois ou quatre prochaines années.

«Nous savons que la Ville d'Ottawa a plusieurs priorités. Il est important de bâtir ce lien maintenant à défaut de le perdre à jamais en raison de la construction future de routes ou autres projets. Mais la Ville doit en être un fervent défenseur. Nous n'avons qu'une seule chance.»

Jfdugas@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer