30,5 millions $ pour rénover des logements sociaux à Ottawa

Le président et directeur général de la Société... (PATRICK WOODBURY, Archives LeDroit)

Agrandir

Le président et directeur général de la Société de logement communautaire d'Ottawa, Stéphane Giguère, a annoncé des investissements de 30,5 millions $ permettant la rénovation de plusieurs immeubles du plus grand fournisseur de logements sociaux de la capitale nationale.

PATRICK WOODBURY, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de logement communautaire d'Ottawa (LCO) pilotera au cours des prochains mois une cure de rajeunissement de 30,5 millions $ au sein de ses immeubles de la capitale nationale.

Le plus grand fournisseur de logements sociaux d'Ottawa effectuera 450 projets de rénovation, allant des réparations de toits et de balcons en passant par le remplacement des conduites sanitaires, des systèmes de ventilation et d'autres améliorations à l'intérieur des bâtiments, comme la modernisation des ascenseurs.

«La valeur de cet investissement est considérable pour les locataires. Certains de nos bâtiments datent de 40 ans. Les investissements permettront d'embellir l'infrastructure existante et l'espace public», soutient Mathieu Fleury, président su conseil d'administration de LCO.

Parmi les adresses visées, le 380 rue Murray subira le plus grand nombre d'améliorations d'ici la fin de l'année.

Environ 2,3 millions $ seront injectés dans l'immeuble à appartements de 11 étages et 230 logements, dont la construction remonte au début des années 1970.

«C'est un projet colossal, lance Stéphane Giguère,  président et directeur général de LCO. De plus, nous avons pris une approche innovatrice en impliquant les locataires dans les rénovations. Ainsi, selon  leurs volontés, les travaux seront plus concentrés à court terme pour les exécuter plus rapidement. Nous créerons un nouvel environnement, notamment en y ajoutant un jardin. La qualité de vie de nos locataires nous est très importante.»

En moyenne, LCO consacre environ 20 millions $ à des travaux pour apporter des améliorations au sein de ses quelque 15 000 logements locatifs. Toutefois, grâce entre autres au refinancement hypothécaire de certaines de leurs propriétés, l'organisme a pu débloquer des sommes additionnelles cette année.

«Les actifs de notre parc immobilier s'élèvent à 2,7 milliards $.  Et idéalement, 100 millions $ seraient nécessaires pour accomplir toutes les rénovations.  Néanmoins,  la somme investie nous permettra d'effectuer une foule de projets, mineurs et majeurs. Les travaux stimuleront aussi l'économie locale grâce à la création de 1000 emplois», indique M. Giguère.

De son côté, le directeur général de l'Alliance pour mettre un terme à l'itinérance, Mike Bulthuis, salue les investissements de LCO. Son organisme a diffusé hier le portrait de l'itinérance à Ottawa, citant encore le besoin pressant de bâtir de nouveaux logis pour les plus démunis.

«Il est primordial de maintenir l'infrastructure existante. Cela nécessite toutefois beaucoup de ressources ce qui fait en sorte que nous n'en avons pas assez pour la construction de nouveaux immeubles. Voilà le nerf de la guerre.»

À l'heure actuelle, plus de 10 000 ménages attendent un logement social à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer