Trois nouvelles casernes de pompiers d'ici 2020

Aucune étude sur l'emplacement des casernes de pompiers... (Etienne Ranger, archives LeDroit)

Agrandir

Aucune étude sur l'emplacement des casernes de pompiers à Ottawa n'avait été effectuée depuis 2008.

Etienne Ranger, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois nouvelles stations de pompiers pourraient voir le jour à Ottawa d'ici 2020.

Le chef du Service des incendies de la municipalité, Gerry Pingitore, a dévoilé ses recommandations jeudi à la suite d'une étude de trois ans portant sur l'emplacement de futures casernes de pompiers. Une telle analyse n'avait pas eu lieu depuis 2008.

«L'étude nous a permis de reconfirmer la nécessité d'en ajouter une à Orléans-Sud en raison de la croissance résidentielle du secteur. La construction de cette caserne avait été approuvée dans l'étude de 2008 et devrait se faire en 2017», a-t-il signalé.

À l'heure actuelle, on vise aménager le nouveau bâtiment prêt de l'intersection des chemins Mer Bleue et Renaud. Une somme de 1,8 million $ a été recueillie à ce jour pour l'achat du terrain en vue de la réalisation du projet, approuvé en 2010. La construction de l'édifice nécessitera  un investissement de 5,2 millions $, une demande qui sera effectuée dans le budget d'immobilisations du Service des incendies en 2016.

En deuxième lieu, le chef Pingitore recommande la fusion de la caserne 36 (du 900, avenue Industrial) et de la caserne 55 (du 1700, chemin Blair) pour créer une nouvelle station sur le chemin Cyrville.  Cette expansion apporterait l'ajout de 10 pompiers pour répondre aux diverses urgences du secteur.

«Il s'agit d'un investissement supplémentaire de 1 million $», précise le chef Pingitore.

Finalement, la caserne du 1040, promenade Riddell, dans le secteur Kanata-Nord serait déménagée vers le sud pour mieux répondre à la croissance de la population dans cette région.   

Les futures stations du chemin Cyrville et de Kanata-Sud ne seraient construites qu'en 2020 et nécessiteraient des investissements de 5,5 millions $, sans tenir compte de l'achat des terrains.

Selon le chef Pingitore, ces recommandations permettront de créer un modèle de déploiement durable qui répondra aux besoins de tous les secteurs de la ville pour les 10 prochaines années, si les limites du secteur urbain demeurent les mêmes.

Le rapport du Service des incendies d'Ottawa sera discuté au comité des services communautaires et de protection jeudi prochain.  Des consultations publiques seront tenues les 15, au complexe récréatif Canterbury (de 18h30 à 20h30) et le 16 juin à la bibliothèque Gloucester Nord (de 19h à 21h) pour informer les résidents des répercussions de l'étude.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer