Le système de prestation d'aide sociale fait toujours défaut

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nouveau système de prestation d'aide sociale, imposé par la province de l'Ontario en novembre dernier, continue de faire des siennes à Ottawa.

Le directeur général des services sociaux et communautaires de la municipalité, Aaron Burry, a dressé un énième bilan hier des problèmes rencontrés par ses employés dans l'octroi de paiements aux bénéficiaires.

« Nous avons reçu un plan d'action de la province la semaine dernière en réponse à cette situation. Selon l'échéancier établi, il faudra au moins une autre année (avant de rectifier le tir). Qui plus est, le plan offre très peu de détails. Le tout progresse très tranquillement », déplore-t-il.

Le système automatisé de gestion de l'aide sociale (SAGAS) visait à maximiser l'efficacité de la prestation de services d'aide sociale. Or, c'est plutôt le contraire qui s'est produit et de nombreux pépins continuent de paralyser le système au quotidien.

Ces délais forcent les employés de la Ville d'Ottawa à multiplier les heures supplémentaires pour assurer la prestation de services les plus critiques pour les clients. M. Bury estime que les perturbations généreront un trou financier de 1,4 million. À l'heure actuelle, la province a remboursé un peu moins de 500000 $ à la municipalité.

« Le rapport n'a indiqué aucune nouvelle aide financière. De plus, nous sommes déçus qu'aucune formation ne soit prévue pour aider nos employés. »

Le personnel municipal dessert environ 30500 bénéficiaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer