Une autre longue «saison de construction» en perspective à Ottawa

Autre année, scénario similaire. Les automobilistes d'Ottawa devront encore une... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Autre année, scénario similaire. Les automobilistes d'Ottawa devront encore une fois s'armer de patience pendant la «saison de la construction». Cette fois, les embouteillages risquent toutefois de congestionner le centre-ville au lieu de l'autoroute 417.

«L'impact des travaux devrait être moins pire que l'année dernière  parce que les travaux de réfection à la 417 seront terminés.  Donc, il n'y aura plus de fermetures de voies comme nous avions observé dans le passé.  Cette réalité fait en sorte que la circulation devrait être plus fluide. Néanmoins, la saison de la construction sera composée de plusieurs défis», résume Philippe Landry, gestionnaire de la circulation de la Ville d'Ottawa.

Si les conducteurs pourront circuler plus librement sur la Transcanadienne, la réalité sera tout autre dans le coeur de la capitale fédérale. Bon nombre des travaux de réfection  - sur près de 200 sites - domineront le paysage au centre-ville. Ponts, ponceaux, routes, trottoirs, égouts et aqueducs subiront une cure de rajeunissement, tout comme plusieurs artères grâce à une nouvelle couche d'asphalte.

«Des améliorations nécessaires depuis longtemps aux rues Queen et Abert et à la promenade Sussex auront certes un impact sur la circulation», a noté en exemple Alain Gonthier, responsable du service d'infrastructure de la municipalité.  

Main fermée deux ans

Les retards varieront de quelques minutes à 15, voire 30 minutes selon la nature des projets. À cet effet, le remplacement de la tuyauterie souterraine de la rue Main devrait causer de sérieux maux de tête aux automobilistes.

«La reconstruction aura lieu sur deux ans.  La circulation sera complètement bloquée en direction nord tandis qu'une seule voie permettra de circuler vers le sud. Il y a beaucoup de résidents de l'est qui circulent à cet endroit alors ils devront emprunter un autre chemin», avertit M. Landry. 

C'est aussi cet été que des travaux «plus visibles» du train léger commenceront, dont la construction des stations Tremblay, St-Laurent, Cyrville et Blair du train léger. La fermeture permanente d'un tronçon du Transitway, entre les stations Blair et Hurdman, est aussi au calendrier, affectant ainsi les déplacements des usagers des autobus d'OC Transpo de l'est de la ville. 

Bretelle de la 417 fermée

Une voie prioritaire sera toutefois aménagée sur l'autoroute 417 pour limiter les dégâts lors des heures de pointe. Cette décision forcera par contre la fermeture de la bretelle de la Transcanadienne menant à la route 174 pour les automobilistes circulant en direction ouest.  Ce corridor doit être utilisé par les autobus «express».

«Il s'agit d'une mesure pour assurer la fluidité de la circulation», a expliqué Steve Cripps, directeur du Bureau de mise en oeuvre du train léger.

«Tous ces travaux s'avèrent des douleurs à court terme pour des gains à long terme», a résumé Keith Egli, président du comité des transports de la Ville d'Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer