La capitale donne un aperçu de sa stratégie pour le 150e

Le groupe de travail du 150e, dirigé par... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le groupe de travail du 150e, dirigé par Guy Laflamme (à droite, en compagnie ici du maire Jim Watson), a donné un aperçu de sa stratégie pour les célébrations.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Ville d'Ottawa entend célébrer le 150e anniversaire de la Confédération de façon «audacieuse, voire provocante» en 2017.

Le groupe de travail, dirigé par le spécialiste en la matière Guy Laflamme, a donné un aperçu de sa stratégie pour les célébrations, jeudi midi, devant les gens d'affaires de la région de la capitale fédérale.

«Mon rôle n'est pas juste d'organiser un party d'une année, mais de générer des retombées dans tous les secteurs à long terme», a déclaré M. Laflamme lors de sa présentation.

«Clairement, l'objectif est d'éviter d'avoir la gueule de bois par la suite», a lancé à son tour Noël Buckley, président et directeur général de Tourisme Ottawa.

Le comité organisateur n'a pas annoncé la tenue d'événements précis, les négociations pour le financement étant toujours en cours.

La présentation des Juno Awards, de la Coupe Grey et d'une Classique hivernale de la Ligue nationale de hockey opposant les Sénateurs d'Ottawa et le Canadien de Montréal sont dans la mire du comité organisateur. «Et pourquoi pas une visite royale ou papale ?», soutient le maire Jim Watson.

«La venue du prince William et de son épouse Kate avait attiré des foules, mentionne-t-il. Le maire de Montréal, Denis Coderre, a aussi invité le pape François en 2017 et je lui ai demandé de ne pas nous oublier !»

La Ville d'Ottawa n'a toujours pas déterminé son budget total pour l'année des célébrations. Cependant, le maire Watson estime qu'une somme «bien au-delà» de 10 millions $ est nécessaire pour assurer que la municipalité ait la capacité d'attirer des millions de touristes et de leur offrir une expérience de classe mondiale. Le budget final doit se concrétiser d'ici la fin de l'année.

Des fonds des gouvernements et du privé sont aussi recherchés pour les célébrations.

À cet effet, l'Association des hôtels d'Ottawa-Gatineau est devenue le premier partenaire privé à s'investir jeudi. Elle a annoncé un investissement de 2,5 millions pour les festivités de 2017.

«Cet investissement montre la grande confiance que nous avons en Ottawa 2017», a expliqué Kristine Dempster, présidente de l'organisme.

«Nous voulons changer la perception d'Ottawa. Pour ce faire, nous allons préconiser une approche audacieuse, voire provocante», a signalé Guy Laflamme. Nous voulons élever le niveau d'adrénaline des gens ainsi que leur appartenance.»

«On prévoit des festivités à longueur d'année. Il y aura un thème par mois pour attirer le plus de gens possible, a ajouté le conseiller Mathieu Fleury, coprésident du groupe de travail. C'est une occasion fabuleuse pour notre ville.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer