Assainissement de la rivière des Outaouais

Le fédéral verse 62M$ à la Ville d'Ottawa

Ottawa versera plus de 62 millions $ pour... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Ottawa versera plus de 62 millions $ pour l'assainissement de la rivière des Outaouais.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La dernière pièce du casse-tête pour l'assainissement de la rivière des Outaouais est tombée en place mardi à Ottawa.

Le gouvernement fédéral a versé sa part - tant attendue par la Ville - d'un peu plus de 62 millions $ afin de permettre à la municipalité de compléter la phase la plus dispendieuse de son Plan d'action de la rivière des Outaouais de 17 étapes.

Un tel financement, jouxté à une injection similaire de l'Ontario octroyée l'été dernier, favorisera l'aménagement de deux tunnels de rétention interconnectés visant à amoindrir le nombre de déversements d'eaux usées dans le cours d'eau. « La construction de ces tunnels apporte de nombreux avantages, notamment [...] à réduire la fréquence de fermetures de plages et à favoriser l'utilisation de la rivière des Outaouais à des fins récréatives », a souligné Royal Galipeau, député fédéral d'Ottawa-Orléans.

Un tunnel est-ouest traversera le centre-ville depuis les plaines LeBreton jusqu'au parc Stanley, et un tunnel nord-sud qui longera la rue Kent de la rue Chamberlain à Wellington. La Ville espère que tous les travaux en surface seront exécutés à temps pour le 1er janvier 2017 pour ne pas nuire aux festivités du 150e anniversaire de la Confédération.

Plus coûteux

Le projet, initialement évalué à 195 millions, devait être payé à parts égales (65 millions) par les trois niveaux de gouvernement. Or, les estimations initiales de 2012 ont dû être revues à la hausse pour maintenant atteindre 231 millions.

« Il s'agit d'une combinaison de facteurs, mais particulièrement parce que les esquisses préliminaires se raffinent avec le temps (et modifie les coûts) », a observé le maire Jim Watson.

Au bout du compte, la province et le fédéral verseront un total de 124 millions tandis que la Ville devra s'acquitter du reste. Ottawa a déjà fourni 24 millions au projet pour des coûts non éligibles à du financement d'autres paliers gouvernementaux, comme l'achat de terrains ou le salaire d'employés. Elle devra débourser 83 millions pour réaliser les travaux, elle qui avait déjà mis de côté sa quote-part de 65 millions dans le passé.

Un montant additionnel a été ajouté au budget 2015 du service de l'environnement de la municipalité pour combler le trou, a précisé hier son directeur général, Dixon Weir.

Malgré les coûts plus dispendieux, M. Watson mise sur l'achèvement prochain du projet, initié en 2010.

« Il s'agit de notre priorité en matière d'environnement. [...] Depuis le début du projet, nous avons observé une réduction de 80 % aux déversements dans la rivière d'Ottawa. Avec l'annonce d'aujourd'hui, nous nous rapprocherons du 100 %. »

Gatineau traîne de la patte

Si Ottawa fait des efforts titanesques pour nettoyer la rivière des Outaouais depuis quelques années, la Ville de Gatineau a plutôt remisé cette priorité. En octobre dernier, le maire Maxime Pedneaud-Jobin avait expliqué que l'absence de fonds suffisants empêchait sa municipalité de suivre le pas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer