Des zones de travaux dangereuses

Mathieu Trudel blâme la Ville d'Ottawa et l'entreprise... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Mathieu Trudel blâme la Ville d'Ottawa et l'entreprise retenue pour les travaux sur le pont Cummings.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La dernière fois qu'on a parlé de Mathieu Trudel, il était dans un bien piteux état. Victime d'un accident de vélo, on cherchait des témoins pour comprendre ce qui lui est arrivé. Aujourd'hui rétabli, il invite les autres cyclistes à la prudence pour éviter ce qu'il a vécu.

Le matin du 30 octobre, Mathieu Trudel a été retrouvé inconscient aux côtés de sa bicyclette sur le pont Cummings. Il avait une fracture au visage, un sévère traumatisme crânien et des saignements au cerveau. Il a été placé dans un coma et a mis du temps avant que sa mémoire se replace.

Ses proches lançaient alors un appel à tous pour trouver des témoins de son accident, craignant un délit de fuite. Rien de tel, assure M. Trudel qui a maintenant les idées claires. Son vélo a glissé lorsqu'il est passé sur du sable et il est bêtement tombé.

Mathieu Trudel en veut à la Ville d'Ottawa et à l'entreprise retenue pour les travaux effectués sur le pont Cummings cet automne. Il affirme que la signalisation en place indiquait qu'il pouvait traverser avec sa bicyclette. «Rouler sur du sable, en vélo, tu peux piquer une méchante débarque», résume le cycliste.

Il aimerait obtenir un dédommagement pour les torts qu'il a subi, mais indique qu'il manque de preuves pour appuyer sa thèse. Il invite toujours les témoins à le contacter pour l'aider à faire toute la lumière sur les circonstances de l'accident.

Malgré tout, Mathieu se réjouit d'être rétabli de l'accident. Il espère que son histoire incitera les autres cyclistes à jouer de prudence pour éviter des blessures comme les siennes. Il souhaite également que le message se rende aux entreprises de construction et qu'une meilleure signalisation soit prévue pour les cyclistes dans les zones de travaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer