Retour hâtif du Sens Mile: Chiarelli tente le diable

Le Sens Mile avait été créé au mois... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Sens Mile avait été créé au mois de mai 2007. Le tronçon de la rue Elgin est devenu un lieu de rassemblement monstre pour les partisans des Sénateurs lors de la finale de la coupe Stanley contre les Ducks d'Anaheim.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rick Chiarelli a tenté le diable mercredi en proposant d'installer les affiches du «Sens Mile» le long de la rue Elgin avant le début des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Le conseiller du quartier Collège, vêtu d'un chandail des Sénateurs d'Ottawa, en a fait la demande à la réunion du conseil  municipal à la suite de la «séquence historique» du club depuis le mois de février qui lui a permis de combler un déficit de 14 points au classement. 

En date d'aujourd'hui, les Sénateurs devancent les Bruins de Boston d'un point au huitième et dernier rang en vue d'une qualification aux séries éliminatoires. Le jeu éblouissant du gardien Andrew «The Hamburglar» Hammond est pour cause lui qui n'a pas perdu un match en temps réglementaire à ses 15 premières sorties en carrière dans la LNH.   

«L'énergie qui se dégage en ce moment en ville est similaire à celle de la finale de la coupe Stanley (en 2007). J'estime qu'il est important que les partisans puissent avoir le soutien de la municipalité afin d'appuyer leur équipe sur le Sens Mile», a expliqué M. Chiarelli.

Or, cette demande inhabituelle a été critiquée - à la blague - par certains de ses collègues de table décisionnelle. 

«Les joueurs de hockey sont très superstitieux. Je veux simplement m'assurer que si les Sénateurs perdent jeudi soir contre New York, ce sera la faute de M. Chiarelli. Cette séquence est due à bon nombre de facteurs et si quelqu'un modifie des éléments pendant cette même lancée, il doit être tenu responsable», a blâmé sarcastiquement Scott Moffatt, conseiller de Rideau-Goulbourn.

Rappelons que le Sens Mile avait été créé au mois de mai 2007. Le tronçon de la rue Elgin est devenu un lieu de rassemblement monstre pour les partisans des Sénateurs lors de la finale de la coupe Stanley contre les Ducks d'Anaheim. Depuis, Ottawa a donné cette désignation au secteur chaque fois que l'équipe de la LNH entamait les séries éliminatoires, et non pendant la saison régulière, comme l'a proposé M. Chiarelli mercredi.

«Les gens devraient lui lancer des hamburgers si jamais les Sénateurs perdent», a ajouté M. Moffat, sourire en coin.

Les élus ont donné leur aval à la demande du conseiller de Nepean. Les affiches devraient être installées au cours des prochaines heures.

 «J'espère qu'on ne 'jinx' pas les Sénateurs», a déclaré à son tour le maire adjoint Bob Monette, qui présidait la réunion du conseil municipal.

Partager

À lire aussi

  • Un double enjeu pour Hammond<strong></strong>

    Sénateurs d'Ottawa

    Un double enjeu pour Hammond

    Une chose à régler, dès le départ. « Je me porte bien. J'ai eu l'air mal en point durant le match de lundi parce que nous sommes arrivés à une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer