Le gaspillage des fonds publics «récompensé»

La Ville d'Ottawa s'est aussi classée parmi les...

Agrandir

La Ville d'Ottawa s'est aussi classée parmi les finalistes pour avoir consacré 45 000 $ à l'achat d'une dizaine de luminaires en forme de raquette de badminton destinés à un parc municipal nommé en mémoire de Jack Purcell, un bénévole du quartier dans les années 1950, mais pas du tout le champion du monde de badminton de 1933, qui porte le même nom...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

Le prix Teddy du gaspillage des fonds publics, remis par la Fédération canadienne des contribuables, va cette année à l'ancien ministre libéral fédéral Joe Fontana, reconnu coupable en juin dernier de fraude, de bris de confiance et de faux documents, mais qui touche toujours sa pension annuelle de 122 000 $ de la Chambre des communes. La Ville d'Ottawa, de son côté, repart avec une mention (dés)honorable.

Fontana, qui a aussi été maire de London, en Ontario, avait refilé au Parlement une facture de 1700 $ contractée en 2005 pour les noces de son garçon, plaidant qu'il s'agissait alors d'une « dépense de fonctions ». Si la somme de la fraude n'est pas spectaculaire, le fait que l'ancien ministre touche toujours sa pension de député même s'il a contrefait des documents a laissé un goût amer à la Fédération canadienne des contribuables, qui lui a remis son prix national.

Dans la catégorie provinciale, c'est le ministère de l'Énergie de l'Ontario qui remporte l'embarrassant trophée, pour avoir dépensé 1 milliard $ dans l'installation de 4,8 millions de compteurs dits « intelligents » dans les foyers, un programme parsemé de ratés - des centaines de milliers d'appareils ne fonctionnent tout simplement pas, alors que plusieurs dizaines d'autres ont pris feu. Et selon le vérificateur général, la facture originale pourrait doubler à cause des dépassements de coûts.

Dans cette catégorie provinciale, la Société des alcools du Nouveau-Brunswick était aussi finaliste, pour avoir acheté 40 000 contenants à remplissage multiple pour la bière, au coût de 124 000 $, en espérant que les clients viendraient acheter leur bière artisanale « en vrac ». Les clients sont certes venus, mais avec leurs propres contenants, et la SANB n'a vendu que 2718 de ses bidons.

À l'échelle municipale, c'est le conseiller de Halifax Brad Johns qui remporte le trophée - un cochon doré - pour avoir acheté un arbre de Noël parlant, acheté 25 000 $ aux frais de la princesse.

Parc à Ottawa

La Ville d'Ottawa s'est aussi classée parmi les finalistes pour avoir consacré 45 000 $ à l'achat d'une dizaine de luminaires en forme de raquette de badminton destinés à un parc municipal nommé en mémoire de Jack Purcell, un bénévole du quartier dans les années 1950, mais pas du tout le champion du monde de badminton de 1933, qui porte le même nom...

Le prix Terry « pour l'ensemble de son oeuvre » est remis cette année à la société de transports publics de Vancouver, TransLink, « pour plus d'une décennie de gaspillage et de hausses de taxes ».

Les Teddy tirent leur nom de Ted Weatherill, un fonctionnaire du gouvernement fédéral limogé en 1999 pour avoir réclamé le remboursement de dépenses somptuaires - dont un dîner pour deux à 700 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer