Le CMFO se rapproche de son destin

Le comité des finances et du développement économique... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa a donné son aval au projet qui vise à améliorer l'offre de services aux quelque 40 000 francophones du secteur ouest de la municipalité.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Centre multiservices francophone de l'ouest d'Ottawa (CMFO) peut presque voir la lumière au bout du tunnel.

Le comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa a donné son aval au projet qui vise à améliorer l'offre de services aux quelque 40 000 francophones du secteur ouest de la municipalité. Le conseil municipal devra lui aussi donner sa bénédiction - habituellement une formalité - plus tard ce mois-ci avant que le CMFO puisse officiellement prendre possession de l'ancienne école Grant, située au 2720, rue Richmond. Une fois cette étape franchie, l'organisme pourra affiler ses pelles pour commencer les travaux d'aménagement à son futur site.

« Notre entrepreneur est choisi. Il nous reste juste à finaliser l'entente. Ensuite, on prévoit entre six à huit mois pour parachever les travaux de rénovation », indique Andrée Duchesne, présidente du CMFO.

Seul un résident, Al Speyers, s'est opposé au projet de la communauté francophone, hier. L'économiste à la retraite s'est dit inquiet par l'entente proposée par le CMFO à la Ville d'Ottawa, qui fait en sorte qu'une banque, et non la municipalité, serait le premier créancier si jamais le projet devait tomber à l'eau.

« Je suis inquiet que le CMFO se dissolve et que la Ville doive absorber la perte de 5 millions $ », a-t-il exprimé.

Dans les faits, l'organisme a reçu 4,2 millions $ de la province pour ses travaux de rénovation, mais nécessitait 850 000 $ additionnels compte tenu du coût plus élevé que prévu aux améliorations de l'endroit. C'est ce prêt hypothécaire que le CMFO devrait rembourser à une banque si jamais son projet faisait défaut.

Si tout suit son cours normal, le CMFO devrait ouvrir ses portes en 2016.

Il devrait accueillir six locataires en plus de salles de réunions et autres infrastructures. Il abritera notamment trois organismes fondateurs en matière de services francophones de l'ouest de la ville : la Coopérative Ami Jeunesse, le Centre soleil d'Ottawa-Ouest et le Centre communautaire Franc-Ouest.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer