Le nouveau service élargi du O-Train aux prises avec des retards le jour de son lancement

Le train cérémonial, transportant le directeur général d'OC... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le train cérémonial, transportant le directeur général d'OC Transpo, John Manconi, ainsi que le président de la Commission du transport en commun d'Ottawa, Stephen Blais, est arrivé avec une trentaine de minutes de retard.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce n'est pas exactement la façon par laquelle les dirigeants d'OC Transpo espéraient lancer le nouveau service élargi de 60,3 millions $ du O-Train lundi matin.

Les résidents d'Ottawa devaient profiter d'un service de transport en commun sur la Ligne Trillium «plus confortable, plus commode et plus fiable.»  Or, de nombreux retards ont été observés en matinée à la suite d'un bris à un mécanisme de sécurité vers 9h, enflammant les réseaux sociaux.

«Mon trajet habituel de six minutes sur l'O-Train en a pris 50 aujourd'hui», a commenté Brett Milne.

«J'adore être coincé sur le service flambant neuf «amélioré», «plus rapide» et efficace», a pesté Nico Bidin, un étudiant de l'Université Carleton, où le grand lancement devait avoir lieu à 9h30.

Le train cérémonial, transportant le directeur général d'OC Transpo, John Manconi, ainsi que le président de la Commission du transport en commun d'Ottawa, Stephen Blais, est arrivé avec une trentaine de minutes de retard.

«Il y a eu une erreur au système de signalisation ce qui a causé quelques retards. Les signaux ont fonctionné correctement au cours de nos essais ce week-end et ce matin. Mais comme toute nouvelle infrastructure, il peut y avoir des pépins inattendus, a minimisé M. Blais. Notre personnel a remédié à la situation rapidement et le train circule désormais.» 

Des autobus ont été appelés en renfort pendant l'arrêt de service du train afin de déplacer les usagers pris sur place.  

«Certainement, je ne suis pas content [...] Nous nous excusons pour tous les contretemps», a répété M. Blais, qui a personnellement présenté ses excuses à plusieurs des passagers à leur sortie des wagons, frustrés par les retards.

Le conseiller de Cumberland a jouté que les mécanismes défectueux doivent être remplacés plus tard cette année. Il garde espoir que de tels bris ne se produiront pas sur une base quotidienne.     

Le nouveau service prévoit doubler le nombre de trains pouvant circuler sur la Ligne Trillium. Ainsi, quatre trains circuleront en même temps sur une voie ferrée, à une fréquence de 10 à 12 minutes du lundi au samedi. Le dimanche, l'attente peut varier entre 10 à 15 minutes. Ces temps devraient réduire dès que les chauffeurs auront maîtrisé le nouveau système.  

En plus de l'achat de six nouveaux trains, des améliorations ont été apportées au système de signalisation, aux contrôles ferroviaires, aux gares et  aux voies. De nouveaux systèmes d'information des passagers, ainsi que des caméras de sécurité et des systèmes pour compter les passagers seront aussi installés dans les trains. 

Chaque train peut transporter 260 personnes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer