Soixante-quatre propriétés sans eau à Ottawa

L'hiver a eu raison des conduites d'eau approvisionnant une soixantaine de... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'hiver a eu raison des conduites d'eau approvisionnant une soixantaine de maisons et commerces d'Ottawa.

Le service de l'environnement de la municipalité a révélé qu'en date de vendredi, 64 propriétés aux quatre coins de la ville étaient sans eau potable en raison du gel de la tuyauterie municipale. De ce nombre, 26 sont sans eau depuis plus de 72 heures, a indiqué son directeur général, Dixon Weir, lors d'un point de presse en après-midi.

«Cette situation a malheureusement un impact important sur la vie de quelques résidents, a-t-il affirmé sans pouvoir déterminer le nombre exact de personnes touchées. La Ville d'Ottawa prend cette situation très au sérieux. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour résorber le problème le plus rapidement possible. Nos employés sont à l'oeuvre 24 heures par jour, sept jours par semaine. Il s'agit de notre priorité.»

En 2014, le Ville a répondu à 134 cas similaires. Ce nombre a presque doublé cette année en raison des nombreuses journées de grand froid. Depuis le mois de novembre, la municipalité compte 253 incidents du genre.

En moyenne, le rétablissement de l'eau courante peut prendre de quatre à six jours, avise M. Weir.

«La fonte des conduites est imprévisible. Forcément, dame Nature doit nous aider un peu avec des températures plus clémentes.»

Entre-temps, la municipalité fournit gratuitement de l'eau embouteillée aux résidents affectés. Ces derniers peuvent aussi utiliser les douches dans des installations de loisir de la municipalité sans frais.

Pour éviter les problèmes

Les résidents et commerçants visés sont aussi appelés à ouvrir un robinet d'eau froide dans le bâtiment et laisser couler un filet de la grosseur du diamètre d'une paille (0,5 cm) sans interruption jusqu'au 15 avril, à moins d'un avis contraire de la Ville.

On demande aussi aux gens dont la tuyauterie est gelée de contacter la municipalité au 3-1-1.

M. Weir ne pouvait avancer les coûts inhérents aux diverses opérations pour contrer ce phénomène. «À ce stade, nous nous concentrons à restaurer le service plutôt que de penser aux implications budgétaires.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer