Une dernière étape à franchir pour le CMFO

Si tout suit son cours normal, le CMFO... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Si tout suit son cours normal, le CMFO devrait ouvrir ses portes en 2016 dans l'édifice du 2720, Richmond.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Centre multiservices francophone de l'ouest d'Ottawa (CMFO), un projet visant à améliorer l'offre des services en français, devrait connaître son dénouement bientôt. Après plusieurs délais, une dernière étape doit être franchie avant d'espérer son ouverture, vraisemblablement dans un an.

Le plus récent retard est dû à un dépassement des coûts inhérents au réaménagement de l'édifice du 2720 chemin Richmond, site du futur centre.

« Nous avions reçu une subvention d'environ 4 millions $ de la province pour rénover l'ancienne école Grant. Nous avons réalisé que cette somme était insuffisante dans le cadre du processus d'appel d'offres et nous avons mis le projet sur la glace en attendant d'obtenir un prêt hypothécaire (pour combler la différence) », explique la présidente du CMFO, Andrée Duchesne.

L'organisme a sécurisé la somme nécessaire de 850 000 $ pour permettre le début des travaux. Or, le CMFO doit obtenir la bénédiction de la Ville d'Ottawa pour conclure l'entente. C'est qu'en cas d'échec du projet, la banque est première sur la liste des créanciers, et non la municipalité, contrairement à ce qui avait été convenu au préalable.

Les membres du comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa doivent se prononcer mardi prochain sur l'avenir du « noyau d'activités francophones », destiné aux quelque 40 000 francophones vivant dans l'ouest de la capitale nationale. Une réponse favorable nécessiterait ensuite l'aval du conseil municipal quelques semaines plus tard.

« Le rapport est positif. J'ai bon espoir que la Ville acceptera », signale Mme Duchesne.

La Ville d'Ottawa avait vendu l'ex-école au CMFO pour la somme symbolique de 1$ en 2010 après l'avoir elle-même achetée de l'Ottawa-Carleton District School Board, deux ans plus tôt. L'organisme ne deviendra toutefois propriétaire de l'édifice après que les deux parties aient accepté ces nouvelles conditions.

Logements abordables

C'est aussi à partir de cette date que l'organisme aura un an pour amasser des fonds afin d'acheter le terrain de 2,1 acres adjacent, au coût de 2 millions $, pour bonifier son offre de services. L'objectif est d'y aménager une résidence à logements abordables pour les personnes âgées.

L'édifice principal, dont la façade donne sur la rue Richmond, devrait accueillir six locataires en plus de salles de réunions et autres infrastructures. Il abritera trois organismes fondateurs de l'ouest de la ville : la Coopérative Ami Jeunesse, le Centre soleil d'Ottawa-Ouest et le Centre communautaire Franc-Ouest. Le collège La Cité a aussi l'intention d'y établir un centre de formation satellite dès l'ouverture du centre tandis que le Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario (CEPEO) proposera une garderie éducative.

« Ces locataires nous permettront de rembourser le prêt hypothécaire, de payer les coûts d'entretien, mais aussi d'améliorer l'offre de services en français. »

Si tout suit son cours normal, le CMFO devrait ouvrir ses portes en 2016.

« Notre entrepreneur est choisi. Il nous reste juste à finaliser l'entente. Ensuite, on prévoit entre six à huit mois pour parachever les travaux de rénovation », indique Mme Duchesne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer