Hausses aux tarifs d'OC Transpo: un conseiller propose d'augmenter les impôts

Les membres de la Commission du transport en commun ont adopté leur budget... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les membres de la Commission du transport en commun ont adopté leur budget préliminaire mercredi après-midi même si un élu propose un gel aux tarifs d'OC Transpo plutôt qu'une hausse moyenne de 2,5 %.

Le conseiller municipal de Kitchissippi, Jeff Leiper, estime que toute augmentation - potentiellement une cinquième consécutive en autant d'années - défavorise les personnes moins nanties qui misent sur le transporteur public pour se déplacer. Il vise particulièrement à empêcher une hausse de 10 cents du prix en espèces pour un trajet régulier, de 3,45 $ à 3,55 $.

« J'ai visité plusieurs banques alimentaires et j'ai vu plusieurs dirigeants piger dans leurs pots de monnaie pour refiler des sous aux personnes en besoin qui ne peuvent payer le transport pour se rendre à une entrevue pour un emploi, ou pour se rendre à l'école ou tout autre rendez-vous. Il s'agit du moyen de transport le plus populaire auprès de nos citoyens les plus vulnérables », soutient M. Leiper.

Un tel gel des tarifs payés en espèces occasionnerait toutefois des hausses de 3,1 % à d'autres groupes tout aussi menottés par le coût de la vie, comme les personnes âgées ou ceux utilisant un laissez-passer communautaire, a fait valoir un de ses homologues de la table décisionnelle, Blair Crew.

C'est pour cette raison, en partie, que M. Leiper mise davantage sur un gel complet des tarifs.

« Le temps est peut-être venu de demander à tous les contribuables, et non seulement les usagers de débourser pour les hausses des tarifs. Selon mes calculs, le manque à gagner de quelque 2,4 millions $ se traduirait en un ajout de 8 $ par mois au relevé du contribuable », avance M. Leiper.

Ce dernier a lancé l'idée aux membres de la Commission hier, mais il devra plutôt convaincre l'ensemble du conseil municipal le mois prochain s'il espère obtenir un changement à la tarification d'OC Transpo dès cette année.

Impopulaire

« Je ne crois pas qu'il y a beaucoup d'élus du conseil municipal qui appuieront une hausse des taxes pour subventionner nos tarifs de transport en commun », a réagi de son côté Stephen Blais, président de la Commission.

En 2014, près de 40 % du budget d'exploitation de 364 millions $ du service de transport en commun d'Ottawa avait été financé par les taxes foncières, a rappelé Pat Scrimgeour, gestionnaire de la planification et de l'évaluation des services chez OC Transpo.

M. Leiper est conscient qu'il ne pourra probablement pas obtenir une réduction du prix d'un trajet payé en espèces à temps pour l'adoption du budget le mois prochain. Le chambardement proposé implique trop de changements de dernière minute au plan établi par OC Transpo.

« Puisque le temps est limité, il serait difficile de tout restructurer (la grille de tarifs). J'espère néanmoins qu'on pourra en discuter davantage dans la prochaine année. À tout le moins, ma proposition de piger dans les fonds publics pour payer la hausse des tarifs d'OC Transpo fera désormais partie intégrante de nos discussions », se réjouit M. Leiper.

Le conseil municipal doit adopter le budget préliminaire de la Commission - avec une hausse ou un gel des tarifs d'OC Transpo - le 11 mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer