Plasco en faillite

L'entreprise  Plasco Energy Group, qui prévoyait transformer les déchets... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise  Plasco Energy Group, qui prévoyait transformer les déchets d'Ottawa en énergie, s'est placée sous la protection de la loi sur la faillite mardi. 

Selon les premières informations, quelque 80 employés perdraient leur emploi. Selon une porte-parole de Plasco, ces derniers recevront une indemnité de licenciement d'un mois. 

"Les procédures entamées par notre compagnie pour se placer sous la protection de la Loi sur la faillite nous permettra, notamment, de nous assurer une stabilité afin d'explorer des stratégies alternatives possibles", a déclaré Plasco par voie de communiqué de presse. 

Cette décision survient un peu plus d'un mois après que la compagnie d'Ottawa ait raté un troisième délai,  imposé par la Ville, pour boucler le montage financier de ses nouvelles installations.

"Ceci met fin à notre association", à confirmé le maire d'Ottawa Jim Watson en réaction à cette annonce. 

En décembre 2012, les deux parties avaient signé un pacte de 180 millions sur 20 ans en vue de la transformation de près de 110 000 tonnes d'ordures ménagères par année grâce à un processus de «gazéification» révolutionnaire, mais pas encore perfectionné. Ces déchets devaient être chauffés à très haute température par des torches au plasma jusqu'à ce qu'ils soient gazéifiés afin de produire de l'électricité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer