Nouveau pont piétonnier au-dessus de la 417

Les conseillers Mathieu Fleury et Jean Cloutier, le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les conseillers Mathieu Fleury et Jean Cloutier, le maire Jim Watson, et le président des Champions, David Gourlay, ont inauguré le nouveau pont piétonnier, hier.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville d'Ottawa a prouvé hier qu'elle était capable de construire un pont piétonnier selon un budget et un échéancier établis.

La municipalité a inauguré hier sa nouvelle passerelle de quelque 12 millions$ pour piétons et cyclistes au-dessus de l'autoroute 417 entre les chemins Coventry et Tremblay. Les travaux, entamés en juin dernier, se sont réalisés selon les règles de l'art, contrairement à l'«échec monumental» d'une structure similaire de la promenade de l'Aéroport. Cette construction devait être complétée en 2011. Des erreurs de conception ont provoqué des retards et le coût du projet a presque doublé, passant de 6,9 millions$ à 11,6 millions$ pour enfin être ouvert au public en novembre dernier.

Le maire Jim Watson, un fidèle des projets réalisés «selon un budget et un échéancier établis» - une de ses expressions préférées - a expliqué les raisons du succès du plus récent projet.

«La différence cette fois, c'est que c'est moi qui étais maire quand il a été lancé. J'ai suivi la réalisation de ce projet avec grand intérêt», a-t-il affirmé sans hésitation hier, lançant ainsi une pointe à son prédécesseur, Larry O'Brien, en poste lorsque la passerelle de la promenade de l'Aéroport a été acceptée par le conseil municipal.

Le nouveau pont couvert de 153 mètres assurera le lien entre le stade de baseball d'Ottawa et la gare ferroviaire de VIA Rail. Il s'avérera un moyen efficace pour accueillir les 3500 à 4000 partisans attendus aux matches de la nouvelle équipe de baseball du circuit Can-Am, dès le mois de mai, estime le président des Champions, David Gourlay.

«Ce pont donnera un accès direct grâce à sa proximité au service de transport en commun du chemin Tremblay, et éventuellement du train léger. Nous allons encourager nos partisans à utiliser le transport en commun parce qu'il n'y a que 800 places de stationnement au stade. Ce pont est donc vital, car il donne un accès sécuritaire au site. Sans le pont, il aurait fallu faire tout un détour pour contourner la 417», a-t-il exprimé hier lors de la coupe du ruban officiel.

jfdugas@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer