Ottawa prévoit une hausse de taxes foncières de 1,75%

Le nouveau conseil municipal d'Ottawa a déposé mercredi... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le nouveau conseil municipal d'Ottawa a déposé mercredi un budget préliminaire évalué à 3 milliards de dollars, qui prévoit une hausse de taxes moyenne de 1,75%.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le budget préliminaire de plus de 3 milliards de dollars déposé mercredi matin par la Ville d'Ottawa prévoit une hausse d'impôts fonciers moyenne de 1,75%.

«Cette augmentation moyenne nous permet de continuer à investir dans nos priorités, comme le transport, le logement abordable et les installations communautaires, sans une réduction importante de service», a indiqué le maire Jim Watson, qui a dévoilé les grandes lignes du plan financier de la municipalité pour la prochaine année. «Ce budget est raisonnable et respecte la capacité de payer du contribuable.»

Ainsi, le propriétaire d'une maison évaluée à 355000$ devra débourser 67$ de plus cette année, tandis qu'un résident en zone rurale payera 55$ pour une maison d'une même valeur. Un 48$ supplémentaire sera également exigé au ménage moyen pour les redevances d'aqueduc et d'égout. Les frais pour la collecte d'ordures seront toutefois maintenus à 82$.

«Il s'agit de beaucoup de dollars, mais en retour nous offrons beaucoup de services», a commenté la trésorière de la municipalité, Marian Simulik.

Hausse chez OC Transpo

Par ailleurs, les tarifs d'OC Transpo bondiront de 2,5% pour une cinquième année consécutive. Le coût du trajet d'OC Transpo passera à 3,55$ en argent comptant et à 2,84$ avec la carte Presto. Le laissez-passer pour adultes grimpera à 103,25$, tandis que celui pour étudiants montera de 2$ à 82,25%.

En contrepartie, la Ville d'Ottawa investira 4,2 millions additionnels pour créer de nouveaux circuits. Quelque 5700 voyages seront aussi ajoutés chez Para Transpo afin de déplacer des personnes à mobilité réduite. OC Transpo estime que 97,3 millions de déplacements seront effectués cette année, générant 188,4 millions en revenus. «Le déclin de l'achalandage semble avoir pris fin», a déclaré John Manconi, directeur général d'OC Transpo.

Pour une première fois en cinq ans, les citoyens devront s'attendre à payer 2% de plus pour les services récréatifs. Cette mesure ajoutera 400000$ aux coffres de la municipalité.

La Ville d'Ottawa envisage aussi d'accorder 400000$ par année d'ici 2018 à des stratégies de prévention du crime pour réhabiliter les membres de gangs de rue. Plusieurs intervenants communautaires réclamaient de tels investissements à la suite du nombre record de fusillades qui ont secoué la capitale n 2014. «Nous ne réglerons pas ce problème social complexe en une seule année. Mais nous espérons qu'avec cet argent, nous pourrons maintenir le cap dans la bonne direction», a souligné M. Watson.

En matière de logement social, la municipalité veut bonifier le budget annuel de la Société de logement communautaire de 3,1 millions de dollars, le faisant ainsi passer à 17,1 millions. Des investissements dans les immobilisations de l'ordre de 19 millions de dollars sont aussi envisagés.

Le budget de la Ville d'Ottawa doit être adopté le 11 mars prochain. Quatre consultations publiques sont prévues au cours de la semaine prochaine.

Du Wi-Fi dans l'autobus

Les 37 nouveaux autobus à deux étages achetés par la Ville d'Ottawa cette année pourraient permettre à leurs usagers à voyager sur l'autoroute de l'information gratuitement grâce à un accès Internet sans fil.

«Nous nous penchons actuellement sur cette possibilité», a confirmé John Manconi, directeur général d'OC Transpo, mecredi, en marge du dépôt du budget préliminaire de la municipalité. «Il faut vérifier auprès de notre fournisseur Internet afin de vérifier si cela est possible.»

Les 15 premiers véhicules ayant la capacité de fournir une connexion Web doivent être livrés plus tard cette année. Par ailleurs, les nouveaux autobus seront munis de caméras de surveillance.

Une hausse plus faible pour les commerçants

En 2015, les commerçants d'Ottawa subiront une hausse moins grande de leur taux d'imposition que les résidents.

La hausse moyenne des impôts fonciers proposée par la Ville d'Ottawa dévoilée mercredi s'élève à 1,75%. Or, si les résidents doivent s'attendre à une augmentation de 2% à leur relevé municipal cette année, la quote-part des commerçants est quant à elle limitée à 1,37%. «Le taux d'imposition à l'endroit des commerçants est fixé par la province. Nous sommes donc limités, a signalé la trésorière Marian Simulik. C'est ainsi que les politiques de fiscalité sont conçues.»

«C'est une décision qu'a prise la province lors qu'elle a introduit son système d'évaluation foncière. C'est une mesure pour aider et protéger les commerces», a renchéri le maire Jim Watson.

Huit millions de dollars de plus pour la police

Les services policiers dans la capitale nécessiteront 8 millions de dollars de plus en 2015.

La commission de services policiers d'Ottawa a aussi présenté son budget préliminaire tôt mercredi matin à l'hôtel de ville. Ces fonds additionnels font en sorte qu'un résident versera en moyenne 553$ cette année contre 542$ en 2014.

Néanmoins, tel que prévu, aucun nouveau policier sera embauché cette année, au grand dam de l'Association des policiers d'Ottawa, qui réclame plus d'agents pour notamment contrer les activités des gangs de rue. 

«Nous nous attendons à embaucher 25 nouveaux membres en 2016, 2017 et 2018», a toutefois déclaré Debra Frazer, directrice générale du Service de police d'Ottawa. À cet effet, des hausses au taux d'imposition de 2,6 à 2,8% sont prévues sur cette période.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer