Feu vert du CAMO à une résidence étudiante controversée

La Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO) donne raison à Viner... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO) donne raison à Viner Assets et permet au promoteur immobilier de construire une résidence de 180 unités pour étudiants dans la Côte-de-Sable.

En mars 2014, le conseil municipal d'Ottawa avait rejeté l'aménagement d'un tel immeuble de neuf étages à l'angle de l'avenue Laurier Est et de la rue Friel, près de l'Université d'Ottawa. Au bout du compte, 14 conseillers s'étaient opposés au projet privé, sous prétexte que la structure «n'était pas compatible avec le caractère historique du quartier et ne respectait pas les critères en matière de hauteur».

Le tribunal administratif a toutefois réfuté ces conclusions dans sa décision publiée plus tôt cette semaine.

«La CAMO a examiné les trois raisons invoquées par le conseil municipal pour avoir refusé ces demandes (du promoteur) et, compte tenu la preuve accablante nous étant présentée, ceux-ci ne justifient pas correctement ce refus. [...] Il s'agit d'un projet approprié, près de l'Université d'Ottawa, dans ce qui est considéré comme un quartier du centre-ville», peut-on lire dans la décision.

Les raisons patrimoniales évoquées par la Ville d'Ottawa ont également été ignorées par la CAMO.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer