Les frais juridiques de la police ont explosé en 2014

Plus de 591 000 $ ont été déboursés... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Plus de 591 000 $ ont été déboursés en frais d'avocats par le Service de police d'Ottawa au cours des 12 derniers mois.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les services juridiques du Service de police d'Ottawa ont coûté presque deux fois plus que le montant prévu au budget en 2014.

Plus de 591 000$ ont été déboursés en frais d'avocats au cours des 12 derniers mois, alors que seulement 328 000$ avaient d'abord été alloués à ce poste de dépenses, nous apprend un rapport qui sera présenté aujourd'hui à la Commission des services policiers d'Ottawa.

«Deux dossiers ont généré des coûts de 237 305$ et de 47 212$ respectivement, précise Rick O'Connor, greffier et chef du contentieux de la Ville d'Ottawa. Totalisant 284 517$, ces deux dossiers (des 66 traités en ce moment) comptent pour 87% du budget total. Sans ces deux cas, les dépenses auraient totalisé 306 582$ ou 93,4% du budget total.»

M. O'Connor n'a pas précisé la nature des deux cas ayant provoqué le débordement de coûts.

Le dernier trimestre de l'année 2014 aura été particulièrement dispendieux, alors que quelque 240 000$ ont dû être déboursés. Les trois premiers se sont chiffrés à 74 267$, 166 082$ et 109 965$.

L'usage excessif de la force (13 cas) et les arrestations injustifiées (17 cas) représentent la moitié des réclamations en litige à l'endroit des policiers d'Ottawa.

De plus, 26 cas ont été réglés sans l'intervention des tribunaux, entraînant des coûts de près de 56000$ pour la Ville. Des dédommagements pour les accidents routiers, des blessures lors d'une arrestation ou des dommages à la propriété survenus à suite d'une entrée de force par les policiers sont à l'origine de la plupart des déboursements.

Pas de récompense versée

Par ailleurs, aucune récompense liée à des informations permettant de résoudre des crimes n'a été offerte en 2014.

Un montant de 50 000$ avait été offert afin de résoudre le meurtre de Malik Adjokatcher au mois de mai 2013. Une récompense de 5000$ avait aussi été annoncée pour tout renseignement pertinent dans le dossier de Justin Rutter, disparu depuis 2009.

«Bien que ces annonces nous aient permis de recueillir quelques informations du public, aucune information à ce jour n'est admissible à une récompense», informe le chef de police Charles Bordeleau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer