L'industrie du taxi ajuste son tir

L'industrie du taxi ottavienne réplique à Uber et... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'industrie du taxi ottavienne réplique à Uber et popularise le Ottawa Taxi App.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les chauffeurs de taxi d'Ottawa sentent de plus en plus la soupe chaude.

Quatre compagnies de la capitale nationale ont tenu à rappeler à leurs clients potentiels, hier, qu'ils offrent eux aussi une application pour téléphone intelligent afin de héler virtuellement un taxi, comme le propose son compétiteur, la société américaine Uber.

«On m'a recruté pour faire la promotion de cette application», admet Daniel Coates, porte-parole du Ottawa Taxi App qui offre les services des véhicules des compagnies établies Blue Line, Capital, West-Way, et DJ's Taxi.

M. Coates admet du même souffle que sa sortie d'hier est bel et bien en réaction au phénomène Uber. Il précise toutefois que leur outil technologique a vu le jour bien avant que les taxis «nouveau genre» fassent leur apparition à Ottawa l'automne dernier.

«Nous avons lancé notre application il y a un an afin d'offrir un meilleur service à nos clients. Et comme toute entreprise, on se doit de réagir quand un compétiteur se pointe le bout du nez», soutient M. Coates.

Courses à prix fixe

Ce dernier en a profité pour rappeler les bienfaits de son service, notamment du prix fixe des courses de taxi, peu importe le moment de la journée ou de la disponibilité de véhicules. Au cours des dernières semaines, quelques usagers du service Uber ont dénoncé la flambée soudaine des coûts lors de périodes achalandées. La politique de la compagnie prévoit de telles hausses. Ainsi, un client mal informé (Uber envoie des avertissements au préalable) peut payer jusqu'à 10 fois le tarif habituel. Une citoyenne d'Ottawa avait d'ailleurs invectivé la compagnie récemment sur les réseaux sociaux pour un trajet de moins de 10km coûtant plus de 180$ dans la soirée du 31 décembre.

«L'industrie du taxi est réglementée. Nos compteurs sont inspectés chaque année et contrôlés par la Ville d'Ottawa pour éviter qu'ils soient modifiés. Il est impossible pour nous d'augmenter les tarifs. L'Ottawa Taxi App garantit que les usagers seront protégés contre une flambée de prix», vante M. Coates.

L'application des taxis d'Ottawa permet aussi de réserver des véhicules une journée à l'avance ou même de suivre son chauffeur par géolocalisation afin de mieux cibler le moment précis de son arrivée.

Rappelons que la Ville d'Ottawa s'oppose farouchement à l'industrie du taxi clandestin. Les autorités municipales croient qu'une compagnie comme Uber doit se soumettre aux règles en place afin d'exploiter son commerce. La Ville multiplie des blitz pour épingler des chauffeurs de l'entreprise. D'ailleurs, deux de ceux-ci contesteront leur contravention en cour, le 28 janvier prochain.

jfdugas@ledroit.com

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer