Dans la rue pour les Ontariens mal-logés

L'organisme ACORN a organisé une manifestation vendredi à... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'organisme ACORN a organisé une manifestation vendredi à Ottawa.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Deux manifestations conjointes se sont tenues à Ottawa et Toronto, vendredi, pour militer en faveur de l'aménagement de logements sociaux pour les personnes à faible et moyen revenu.

Les membres de l'Association d'organisations communautaires pour la réforme maintenant (ACORN) d'Ottawa ont crié haut et fort la nécessité pour l'Assemblée législative de l'Ontario d'entériner un projet de loi privé du député libéral d'Etobicoke-Lakeshore, Peter Milczyn, visant à rendre les logements abordables plus accessibles.

«Ce projet de loi doit être adopté le plus rapidement possible parce que nous avons besoin d'éradiquer la liste d'attente. [...] Ce changement ne coûte rien au gouvernement», a commenté Curtis Bulatovitch, membre de l'organisme voué à la défense des intérêts des familles et individus à faible et moyen revenu.

Le jeune homme a fait savoir qu'il doit payer 800 $ par mois pour son loyer, alors qu'il ne reçoit que 1 050 $ mensuellement du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées. Il attend un logement abordable depuis cinq ans.

«Mon budget mensuel pour la nourriture est de 100 $», ajoute-t-il.

L'amendement proposé à la Loi sur l'aménagement du territoire permettrait aux villes ontariennes d'instaurer des règles de zonage d'inclusion, une pratique inexistante en province. Ainsi, des promoteurs immobiliers pourraient aménager à moindres frais des logis pour des personnes moins nanties. La différence dans le coût de construction serait alors déboursée par les autres occupants de l'édifice.

ACORN milite pour un tel changement à la loi municipale depuis huit ans. La députée néo-démocrate de l'Ontario, Cherri DiNovo, a d'ailleurs présenté un tel projet loi à cinq reprises durant cette période, le gouvernement libéral l'ignorant chaque fois. Le fait qu'un député libéral présente un même document à Queen's Park donne toutefois une lueur d'espoir aux membres d'ACORN.

À l'heure actuelle, plus de 10 000 personnes se trouvent sur la liste d'attente pour un logement social à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer