La passerelle de l'Aéroport bientôt ouverte

La construction de la passerelle piétonnière devait être... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La construction de la passerelle piétonnière devait être complétée en octobre 2011.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Trois ans plus tard que prévu - et après avoir surpassé le budget de construction d'environ 5 millions $ -, le pont piétonnier de la promenade de l'Aéroport doit enfin ouvrir le 29 novembre prochain.

Une cérémonie est prévue sur le côté ouest du pont en après-midi, mettant ainsi un terme à ce que plusieurs élus et observateurs ont qualifié de « fiasco ».

« C'était important de compléter ce projet pour la communauté. Je suis fière que l'on puisse enfin tourner la page pour passer à autre chose », a commenté hier Maria McRae, conseillère sortante du quartier Rivière, où se trouve la nouvelle liaison.

La réalisation du projet était particulièrement importante pour Mme McRae, qui quittera la vie publique à la fin de novembre. « C'est une porte d'entrée importante pour notre ville et il était essentiel de terminer ce que nous avions entamé. »

La construction de la passerelle piétonnière devait être complétée en octobre 2011. Des erreurs de conception ont toutefois provoqué des retards et le coût du projet a presque doublé, passant de 6,9 millions $ à 11,6 millions $.

Mme McRae avait d'ailleurs qualifié le tout « d'échec monumental ».

Afin d'effectuer les travaux nécessaires, la Ville d'Ottawa a rompu ses liens avec WSP Canada, anciennement Genivar, le 5 septembre dernier. La firme de génie-conseil, embauchée pour concevoir la structure, refusait d'apporter des changements à ses plans. Un examen indépendant avait pourtant relevé des faiblesses dans la structure du pont piétonnier, ce qui aurait pu provoquer son effondrement.

En juin dernier, la municipalité a engagé une procédure judiciaire de 4,6 millions $ contre l'entreprise, dont les erreurs de conception seraient à blâmer pour les dépassements de coûts. La Ville a finalement décidé de bannir la firme de tout projet pour les deux prochaines années.

« Expérience frustrante »

En novembre 2013, le maire Jim Watson avait commandé une révision indépendante afin de déterminer les causes de cette « expérience frustrante » pour la municipalité. La gestion du projet au sein même de la Ville avait alors été vertement critiquée.

Depuis, le directeur général Kent Kirkpatrick a procédé à un examen interne et a pris « les mesures nécessaires » pour discipliner un certain nombre d'employés. Certains ont été suspendus, d'autres ont reçu des lettres de réprimande. La Ville n'a jamais précisé le nombre ni l'identité des personnes blâmées.

Une trentaine de mesures ont été implantées aussi par la municipalité pour assurer une meilleure détection de problèmes potentiels pendant un projet. « Personne ne veut qu'une telle situation se reproduise », a insisté Mme McRae.

Un lien entre deux quartiers

Le pont piétonnier et cyclable de la promenade de l'Aéroport reliera le quartier Hunt Club aux sentiers récréatifs du quartier Rivière, y compris le sentier piétonnier et cyclable du ruisseau Sawmill.

Il assurera aussi un lien direct à la station de transport en commun et au centre d'achats South Keys, de même qu'aux sentiers menant à l'O-Train et à d'autres stations de transport public.

Le pont sera entretenu toute l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer