Une «occasion ratée», selon Watson

Le gouvernement fédéral a raté une belle occasion de mettre en valeur «un vrai»... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le gouvernement fédéral a raté une belle occasion de mettre en valeur «un vrai» musée national des sciences et de la technologie en choisissant de le conserver sur le même site reculé de la rue St-Laurent, estime le maire d'Ottawa, Jim Watson, de retour en ville hier après quelques jours de congé aux États-Unis.

«Nous avons manqué une belle occasion d'avoir un musée plus dynamique que ce que nous obtiendrons sur le boulevard St-Laurent», a-t-il commenté.

Lundi, la ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover, a annoncé l'octroi d'une somme de 80,5 millions$ pour rénover l'ancienne boulangerie, devenue musée en 1967. Le maire Watson est du nombre des personnes qui espéraient qu'un attrait d'une telle envergure soit déménagé au centre-ville, le rendant plus accessible notamment aux touristes.

«Il aurait été agréable de l'aménager dans un endroit plus central, comme aux plaines LeBreton par exemple. Nous aurions pu accueillir tellement plus de touristes dans un vrai Musée de la science et de la technologie, comme il est fréquent dans d'autres pays du monde. Ce musée est vraiment dans un endroit reculé.»

M. Watson aurait préféré une plus grande ouverture du gouvernement quant au processus décisionnel concernant l'emplacement du musée.

«La décision a été prise. Évidemment, nous n'avons pas été consultés, mais nous devons tout de même applaudir l'investissement de 80 millions dans les installations actuelles. J'aurais toutefois préféré qu'il y ait une consultation auprès de la communauté et de l'industrie de la science et de la technologie, voire du secteur public qui aurait pu investir dans un tel projet pour construire un véritable Musée de la science et de la technologie.»

Lundi, la ministre Glover s'est défendue d'investir dans une bâtisse vétuste et excentrée. Elle a souligné que les musées de l'agriculture et de l'aviation avaient connu une hausse d'achalandage depuis plusieurs années malgré la distance qui les séparent du centre-ville.

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada est fermé aux visiteurs depuis le début du mois de septembre. Des niveaux inacceptables de moisissures dans l'air ont été détectés, conséquence d'une infiltration d'eau dans un mur.

jfdugas@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer