Rénovations de 80,5 M $

Le Musée des sciences et de la technologie ne déménagera pas

« Nous allons avoir un musée qui va... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

« Nous allons avoir un musée qui va être modernisé, qui va avoir plus d'espace pour les expositions, [...] et ça va être fait pour 80,5 millions de dollars », a affirmé la ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada fait peau neuve. Le gouvernement fédéral a annoncé hier l'octroi de plus de 80 millions $ pour rénover cette ancienne boulangerie du boulevard Saint-Laurent, mettant une croix sur un déménagement de l'institution au centre-ville d'Ottawa ou à Gatineau. Des considérations économiques et des contraintes de temps ont eu le dessus sur ce souhait que plusieurs ont exprimé par le passé.

« Si on veut parler d'un nouveau musée, on parle de centaines de millions de dollars, affirme la ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover. Quand on a fait l'analyse avec la corporation, voilà l'idée qui avait le plus de sens. Et alors nous allons avoir un musée qui va être modernisé, qui va avoir plus d'espace pour les expositions, [...] et ça va être fait pour 80,5 millions de dollars. »

Mme Glover se défend d'investir dans une bâtisse vétuste et excentrée. La ministre souligne que les musées de l'agriculture et de l'aviation connaissent une hausse de l'achalandage depuis plusieurs années malgré la distance qui les séparent du centre-ville.

L'option d'un déménagement aux plaines LeBreton, à côté du Musée canadien de la guerre, a été évaluée, soutient la ministre. Mais « l'analyse qui a été faite a déterminé que la plus efficace des suggestions était de faire des rénovations », a-t-elle précisé.

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada est fermé aux visiteurs depuis le début du mois de septembre à cause de l'air vicié qu'on y respire.

Des niveaux inacceptables de moisissures dans l'air ont été découverts, conséquence d'une infiltration d'eau dans un mur, lors de la semaine annuelle de travaux d'entretien.

Le député d'Ottawa-Orléans, Royal Galipeau, a souligné que le temps presse, puisque le gouvernement souhaite se doter d'un « nouveau » musée avant les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, en 2017.

« Il y avait un problème, il fallait régler le problème. Et on ne pouvait pas le régler avec des milliards, on pouvait le régler avec des millions, et c'est ce qu'on a fait », dit-il.

Pas d'agrandissement

Les rénovations prévoient le remplacement du toit, la modernisation de la façade et la rénovation des salles d'expositions, qui seront entièrement numérisées. La reconfiguration intérieure des lieux doit permettre plus de place pour les expositions. Mais aucun agrandissement n'est prévu à court terme. Ce qui signifie que l'immense majorité de la collection du musée restera inaccessible au public. Seulement 2 % des objets appartenant au musée peuvent être exposés simultanément en raison de l'étroitesse des lieux.

L'aspect fini de l'édifice est encore inconnu. Aucun plan ni maquette n'ont été présentés. Durant les travaux, des parties de la collection trouveront d'autres lieux de diffusion.

Le pdg de la Société des musées de sciences et technologies du Canada, Alex Benay, promet des « surprises ». En outre, des expositions seront présentées dans d'autres institutions d'Ottawa, ou ailleurs au Canada, grâce à des partenariats.

Comme les fonds manquent pour construire un beau et grand musée au centre-ville de la capitale fédérale, l'institution ira en quelque sorte vers les Canadiens.

« On a une grosse collection. Il n'y a pas de raison qu'on ne soit pas capable de colocaliser [sic] des artefacts à travers le pays, et c'est là-dessus qu'on veut focusser davantage. C'est une collection nationale, donc elle devrait être vue au travers du pays, explique M. Benay. On est vraiment en train de redéfinir notre stratégie de communication et d'interaction. »

À plus long terme, M. Benay dit rêver d'un agrandissement du musée sur les terrains du boulevard Saint-Laurent dont il est le propriétaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer