L'avenir économique d'Ottawa brille, dit Watson

Le maire d'Ottawa, Jim Watson.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

À son premier discours public depuis son élection le 27 octobre dernier, le maire d'Ottawa Jim Watson a présenté les bons coups économiques de la municipalité et a dressé ses priorités en la matière pour son prochain mandat, mercredi, devant les gens d'affaires de la région de la capitale nationale.

Le premier magistrat a pris la parole devant quelque 300 convives dans le cadre du 3e dîner annuel sur les Perspectives économiques, présenté au Centre Shaw d'Ottawa. M. Watson n'a pas pris de temps avant de louanger le travail d'Investir Ottawa, un organisme mis sur pied il y a à peine trois ans et qui oeuvre à faciliter la mise sur pied de nouvelles PME.

« Les résultats d'Investir Ottawa pour les quelques dernières années méritent d'être soulignés, a-t-il déclaré. Leur travail a apporté un boost important à notre économie locale. Ils ont facilité la création de plus de 2200 emplois. Ils ont attiré plus de 200 millions d'investissements étrangers et ont fourni des milliers d'heures de consultation pour les gens désirant se lancer en affaires. »

Voulant stimuler davantage l'essor économique de la ville, M. Watson a d'ailleurs promis lors de sa récente campagne électorale de bonifier de 10 % le budget d'exploitation d'Investir Ottawa. Ainsi, si le nouveau conseil municipal accepte sa proposition, ce sont 370 000 $ supplémentaires qui seront injectés pour la création d'emploi.

« L'avenir économique d'Ottawa repose entre les mains des PME, soutient le maire. Elles sont le poumon de notre développement économique. »

Centre d'innovation Bayview

La réalisation de la première phase du Centre d'innovation Bayview, ni plus ni moins considéré comme le futur système nerveux central du développement économique dans la capitale nationale, s'avère sa grande priorité pour les quatre prochaines années, dit-il. L'endroit doit servir notamment de lieu d'hébergement pour Investir Ottawa et doit offrir des services élargis d'incubation pour la création d'emplois. Déjà, 30 millions $ en fonds municipaux et provinciaux ont été consentis au projet.

« Ce sera une addition qui changera le visage de la capitale nationale », a-t-il assuré.

La Ville a d'ailleurs publié une demande de qualifications, hier, pour inviter les sociétés intéressées à faire valoir leurs compétences et leur capacité afin de réaliser le projet. M. Watson espère entamer la construction du bâtiment dès l'année prochaine pour une ouverture au début 2016.

Le maire a également rappelé l'importance du tourisme, par le biais de l'initiative « Plus de candidatures, plus de victoires, plus d'événements ». Grâce à cette stratégie, la municipalité a attiré 24 événements d'envergure depuis sa création. Et M. Watson espère profiter du 150e anniversaire de la Confédération en 2017 pour continuer sur cette lancée. D'ailleurs, il vise un « tour du chapeau » événementiel en 2017 avec la présentation des Prix Juno, la Coupe Grey et la Classique hivernale de la Ligue nationale de hockey, notamment avec l'ajout de 600 000 $ au budget de cette initiative, une autre promesse électorale.

« Ce 150e s'avère une occasion économique unique pour mettre en valeur notre ville sur l'échelle mondiale. Une telle célébration peut apporter des centaines de milliers de visiteurs et des centaines de millions de dollars dans notre économie. »

Plus de détails dans LeDroit du 13 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer