Pas de surprise dans l'ouest d'Ottawa

Mark Taylor est reelu dans baie14/10/27 Photo :... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Mark Taylor est reelu dans baie14/10/27 Photo : Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les électeurs de l'ouest de la ville d'Ottawa n'ont réservé aucune surprise. Tous les candidats sortants ont été réélus, dont certains par d'importantes marges, faute d'opposition sérieuse.

Le seul suspense s'est joué dans le quartier Baie, où Alex Cullen a donné des sueurs froides au conseiller Mark Taylor.

Ce dernier conserve son siège, grâce à l'appui de 48% des électeurs, contre 43% pour M. Cullen.

«Quelle soirée angoissante, a lancé M. Taylor à ses supporteurs réunis dans un restaurant. On ne tenait rien pour acquis et nous savions que la course allait être serrée.»

Étant un proche du maire réélu Jim Watson, M. Taylor a fait campagne sur le thème de la continuité, réitérant ses priorités dans son discours de victoire.

«Nous devons renouveler beaucoup de nos infrastructures dans les quatre prochaines années. Il faut que notre ville soit abordable. C'est un gros défi. Il faut éliminer l'itinérance dans les 10 prochaines années», a-t-il énuméré.

Cette dernière défaite pourrait marquer la fin de la carrière politique d'Alex Cullen, qui a représenté le quartier Baie de 2000 à 2010. Dans les dernières années, le Montréalais a aussi tenté sa chance comme premier magistrat de la ville d'Ottawa et au niveau provincial, subissant chaque fois l'échec.

«C'est la troisième prise pour moi. Je me suis bien battu, mais...», a-t-il confié ému, trouvant un certain réconfort dans sa performance honorable.

«Je vais prendre une bonne nuit de sommeil pour penser à mon avenir.»

Les électeurs ont choisi la continuité dans tous les autres quartiers de l'ouest de la ville.

La vétérante Jan Harder poursuit son règne dans le quartier Barrhaven, récoltant quelque 75% des appuis, loin devant Ian Bursey, son plus proche poursuivant, avec 22% du vote.

Marianne Wilkinson, qui avait pourtant indiqué son intention de quitter la vie politique à la fin de son dernier mandat, a de nouveau obtenu la confiance des électeurs de Kanata-Nord, qui ont été 46% à souhaiter son retour autour de la table du conseil.

Mme Wilkinson avait causé la surprise en pleine campagne électorale, faisant sienne une promesse d'un autre candidat, qui souhaitait le retour d'une collecte hebdomadaire des déchets.

En poste depuis 2003, le maire suppléant Eli El-Chantiry a vu ses appuis fondre de vingt points de pourcentage, récoltant la faveur de 57% des électeurs du quartier West Carleton-March.

Un destin contraire à celui du vétéran Rick Chiarelli, qui a recueilli 70% du vote dans le quartier Collège. Guy Annable suit avec un maigre 15%.

En poste depuis 2006, l'homme d'affaires Shad Qadri, retrouvera son siège autour de la table du conseil grâce à l'appui de 60% des électeurs de Stittsville.

Keith Egli, qui avait fait de la lutte à l'itinérance dans le secteur Knoxdale-Merivale son principal cheval de bataille, pourra continuer son travail grâce à un appui de 73%.

Scott Moffatt (Rideau-Goulbourn) et Allan Hubley (Kanata-Sud), tous deux élus une première fois en 2010, sont de retour dans leur fauteuil, fort de l'appui de 62% et 85% des électeurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer