Le festival Fierté dans la capitale en faillite

Des promoteurs de la région attendent toujours d'êrte... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Des promoteurs de la région attendent toujours d'êrte payés par les organisateurs de Fierté dans la capitale.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le festival Fierté dans la capitale a déclaré faillite, ont annoncé lundi après-midi les organisateurs par voie de communiqué.

Le conseil d'administration de la célébration gaie annuelle soutient «qu'il se trouve dans une situation financière insurmontable», le forçant ainsi à mettre fin à ses activités après 29 ans d'exploitation dans la capitale nationale.

«Nous nous sommes efforcés à trouver une solution viable au cours des deux derniers mois pour permettre à Fierté dans la capitale de poursuivre ses activités pour le bien du mouvement de fierté gaie, la communauté LGBT et les résidents d'Ottawa, sans succès. Les opérations sont maintenant clairement insoutenables», peut-on lire sur la page Facebook de l'organisme.

En septembre dernier, quelques fournisseurs de la région attendaient toujours d'être payés pour leurs services et avaient dénoncé le comité organisateur via les médias. Les agissements de la trésorière ont été remis en question par bon nombre d'eux. Environ 100 000$ leur auraient été dus. Les organisateurs du festival avaient alors entrepris une enquête interne après avoir remarqué «des irrégularités financières» lors de leur bilan.

«Fierté dans la capitale a eu le privilège de travailler avec de nombreux bénévoles, des organisations et des personnes dévouées qui ont oeuvré de nombreuses heures afin de voir la vision du mouvement Fierté être réussie à Ottawa. Nous avons vécu de grands moments tout au long de notre histoire», peut-on aussi lire dans la missive.

Le comité organisateur n'a pas voulu commenter la situation davantage hier. «Nous sommes au coeur d'une procédure judiciaire qui nous empêchent de le faire», a-t-il simplement informé.

L'assemblée générale annuelle de l'organisme doit avoir lieu le 5 novembre prochain, à 18h, à l'hôtel de ville d'Ottawa.

«Une grande partie de l'accent sera mis sur l'avenir du mouvement de la fierté à Ottawa.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer