ACORN sonde les candidats

La disponibilité des logements sociaux est source d'inquiétude pour bon nombre... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La disponibilité des logements sociaux est source d'inquiétude pour bon nombre de candidats se présentant aux élections municipales d'Ottawa.

C'est le constat premier que note l'Association d'organisations communautaires pour la réforme maintenant (ACORN), un organisme voué à la défense des intérêts des familles et individus à faible et moyen revenu, après avoir sondé les aspirants élus.

«Plus de 90% des répondants croient que le manque de logements sociaux est un problème à Ottawa», a signalé Blaine Cameron, un porte-parole d'ACORN, lors du dévoilement des résultats d'un questionnaire portant sur les enjeux prioritaires de leurs 15000 membres.

L'organisme a envoyé neuf questions à 128 des 132 candidats en lice pour le scrutin du 27 octobre prochain. Seules les personnes n'ayant pas fourni leurs coordonnées électroniques sur la liste officielle des candidats, diffusée sur le site web de la Ville d'Ottawa, n'ont pu y participer.

Au bout du compte, 38 personnes ont répondu à l'appel d'ACORN, les candidats à la mairie Jim Watson et Mike Maguire n'étant pas du nombre.

Selon les données recueillies, 89% des répondants estiment que les propriétaires de logements sociaux «délinquants» doivent être pénalisés davantage, notamment avec l'octroi d'amendes plus salées de la municipalité, afin d'assurer que des réparations aux logements en piètre état soient effectuées dans les plus brefs délais. Qui plus est, 92% des candidats ayant répondu au sondage croient que des échéanciers fermes doivent être établis pour forcer la main des propriétaires qui font preuve de laxisme.

Salaire minimum

Par ailleurs, une hausse du salaire minimum de 11$ à 14,50$ de l'heure est souhaitée par 58% des personnes ayant répondu au questionnaire. Un autre 63% donne leur appui aussi à un programme de service Internet coûtant 10$ par mois pour les gens à faible revenu. Toutefois, seulement la moitié des répondants se sont dits prêts à offrir des taux d'électricité préférentiels ou des laissez-passer gratuits pour ce même groupe.

Avec leurs réponses, sept candidats ont donné leur appui entier à la cause d'ACORN tandis que six autres ont appuyé les priorités de l'organisme dans 75% de ses positions. C'est le cas notamment de Mathieu Fleury, le seul élu sortant qui figure parmi ces catégories. Ses collègues, Bob Monette, Marianne Wilkinson, Mark Taylor, Katherine Hobbs et David Chernushenko ont également répondu à l'appel du groupe.

Le questionnaire d'ACORN peut être consulté à l'adresse: http://bit.ly/1rcYkNO.

Jfdugas@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer