Watson promet un million d'arbres

S'il est d'ores et déjà connu que sa... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

S'il est d'ores et déjà connu que sa priorité demeure l'assainissement de la rivière des Outaouais, M. Watson a annoncé trois nouvelles initiatives pour reverdir la municipalité, dont la plantation d'un million d'arbres.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le maire sortant d'Ottawa, Jim Watson, s'engage à rendre la capitale nationale un peu plus verte s'il est réélu le 27 octobre prochain.

Le principal intéressé a présenté les grandes lignes de son plan environnemental, jeudi, au beau milieu du biodôme du parc Brewer. S'il est d'ores et déjà connu que sa priorité demeure l'assainissement de la rivière des Outaouais, M. Watson a annoncé trois nouvelles initiatives pour reverdir la municipalité.

« Pendant mon premier mandat, la Ville d'Ottawa a planté quelque 500 000 arbres. Il s'agit de la plus grande quantité dans l'histoire de la municipalité. Au cours du prochain mandat, je m'engage à faire encore mieux et de planter un million d'arbres », a-t-il déclaré.

M. Watson a cependant avoué qu'il aurait un peu d'aide pour réaliser sa vision. L'organisme Écologie Ottawa, qui pilotera l'initiative, doit d'ailleurs annoncer les détails du projet la semaine prochaine. Le plan prévoit que chaque entité plantera 500 000 arbres. Ainsi, au bout du compte, la Ville devrait planter approximativement le même nombre arbres d'ici 2018 que lors des quatre dernières années, toujours avec la même enveloppe d'environ 4,4 millions $.

Les Érablières du 150e

M. Watson propose cependant le projet des Érablières du 150e. L'idée est de planter 150 érables canadiens dans chacun des 23 quartiers de la ville pour souligner le 150e anniversaire de la Confédération en 2017.

« On espère créer de petites forêts, préférablement sur des terrains publics, pour célébrer cet anniversaire important. »

Ces quelque 3500 arbres permettraient aussi de remplacer une partie des 15 000 frênes abattus au cours de la dernière décennie en raison des ravages de l'agrile de frêne, a indiqué le maire sortant. Le coût total de plantation de ce projet est estimé à 345 000 $, payable en 2017, l'année où les érables canadiens seront plantés.

Finalement, M. Watson s'engage à faire passer le nombre de jardins communautaires de 50 à 70 au cours des quatre prochaines années. 

La mise en oeuvre de cette initiative nécessitera un investissement supplémentaire de 15 000 $ par année.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer