OC Transpo victime de la «tempête parfaite»

OC Transpo a été victime de la «tempête parfaite» lorsque plus de 20... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partager

OC Transpo a été victime de la «tempête parfaite» lorsque plus de 20 centimètres de neige mouillante se sont abattus sur la vallée de l'Outaouais, le 27 février, affirme le directeur général de la société de transport en commun, John Manconi.

 

 

 

 

Le transporteur public de la Ville d'Ottawa a fait face à des «conditions extrêmes», ce qui explique, selon M. Manconi, pourquoi des autobus accusaient un retard de 60 à 90 minutes durant l'heure de pointe de l'après-midi. Plusieurs véhicules se sont enlisés, la neige ayant paralysé plusieurs artères importantes dans la capitale, notamment la rue Bank.

«Nous attendions de 2 à 3 centimètres de neige à l'heure, durant l'heure de pointe de l'après-midi. Nous avons reçu de 5 à 7,5 centimètres à l'heure. C'est à ce moment que nos équipes de déneigement ont commencé à perdre la bataille», a raconté M. Manconi devant la commission du transport en commun de la Ville d'Ottawa, lundi.

De plus, le système de positionnement des autobus était temporairement défectueux au plus fort de la tempête, ce qui a laissé bon nombre d'utilisateurs du transport en commun dans le noir quant au retard de leur autobus. Un entrepreneur aurait accidentellement sectionné un câble alimentant le système GPS alors qu'il effectuait des travaux qui n'avaient aucun lien avec la neige, selon M. Manconi.

La direction d'OC Transpo suggère de déployer des superviseurs du transporteur public sur les plateformes des principales stations du Transitway pour tenir les utilisateurs du service au courant, si jamais un situation semblable se reproduit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer