Le maire Watson hausse le ton à l'endroit des Lauzon

Le maire Jim Watson a haussé le ton... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le maire Jim Watson a haussé le ton à l'endroit des propriétaires d'édifices laissés à l'abandon comme le Groupe Claude Lauzon.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

La Ville d'Ottawa hausse le ton à l'endroit des propriétaires d'édifices vacants laissés à l'abandon comme le Groupe Claude Lauzon (GCL), après que l'entreprise familiale eut menacé de poursuivre deux élus dans la saga du 287, rue Cumberland. Une telle «pollution visuelle» n'aura dorénavant plus sa place dans la capitale, a prévenu le maire Jim Watson, jeudi.

Jamais n'avait-on vu M. Watson fustiger une entreprise locale de la sorte.

Le GCL menace de poursuivre le conseiller Mathieu Fleury pour diffamation, à la suite d'un commentaire de l'élu sur l'état de l'ancienne école Our Lady, au coeur d'un litige avec la municipalité. L'entreprise de la famille Lauzon a aussi envoyé une mise en demeure au conseiller Peter Hume, président du comité municipal de l'urbanisme, pour une déclaration semblable au sujet du même édifice du marché By.

«La Ville d'Ottawa ne se laissera pas intimider par des tactiques juridiques de la part de propriétaires d'édifices vacant», a scandé M. Watson, visiblement irrité, lors d'un point de presse devant deux autres édifices du GCL laissés à l'abandon, aux 84 et 86, avenue Beechwood, dans le secteur Vanier.

Le maire s'est porté à la défense de MM. Fleury et Hume, accusant le GCL de se cacher derrière des poursuites «pour éviter de prendre ses responsabilités».

Les deux élus «ne faisaient que leur travail», selon lui. «Leurs commentaires reflétaient l'opinion de leurs électeurs et de l'administration municipale. Personne ne veut d'un édifice abandonné dans son quartier. Personne ne veut d'une telle pollution visuelle. Ça doit être dit. Nous n'avons pas peur de le dire», a-t-il déclaré.

MM. Fleury et Hume n'ont pas l'intention de se rétracter.

La Ville d'Ottawa et le GCL s'affrontent depuis plus de 25 ans au sujet du 287, rue Cumberland. Plus récemment, l'entreprise familiale conteste une ordonnance de la municipalité devant la Cour supérieure de l'Ontario, arguant qu'il serait dangereux de tenter de solidifier l'édifice centenaire qui menace de s'écrouler. Le propriétaire soutient que la démolition de cette ancienne école est la seule avenue possible.

Le GCL possède six autres édifices abandonnés figurant au palmarès de la «pollution visuelle» de la municipalité. «Ça fait des années qu'on entend parler de ces propriétés vacantes. Ce que nous essayons de faire comprendre, ici, c'est qu'un édifice peut être vacant sans avoir l'air abandonné», a commenté M. Fleury, du quartier Rideau-Vanier, où sont situées lesdites propriétés.

L'administration municipale planchait déjà sur un règlement plus strict pour sévir contre les propriétaires d'édifices abandonnés. Ces travaux seront accélérés, à la demande des élus. «Nous pourrions, par exemple, exiger qu'un propriétaire obtienne un permis spécial s'il a l'intention de laisser un édifice vacant, comme c'est le cas à Winnipeg», a illustré M. Hume, lors du point de presse.

La Ville d'Ottawa se serait trop longtemps contentée des standards d'entretien minimum pour les édifices vacants parce que la majorité des propriétaires obtempéraient sans problème, selon le conseiller Mark Taylor, président du comité des services communautaires et de protection. «Nous allons maintenant viser le maximum», a fait savoir l'élu du quartier Baie.

L'avocat de la famille Lauzon, Me Charles Gibson, n'a pu être joint, jeudi après-midi.

Un rapport sur les mesures à la disposition de la Ville d'Ottawa pour sévir contre les propriétaires d'édifices abandonnés doit être déposé devant le comité des services communautaires et de protection, le 18 avril.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer