Ottawa consultera... pour mieux consulter

Un rapport devrait aboutir devant le conseil municipal... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Un rapport devrait aboutir devant le conseil municipal à l'automne.

Archives, LeDroit

Partager

La Ville d'Ottawa s'apprête à mener une ronde de consultations publiques... dans le but d'apprendre à mieux consulter ses résidents.

L'idée fait sourire à l'hôtel de ville. Les grands manitous de la consultation au sein de l'administration municipale cherchent à savoir quels sont les meilleurs moyens de joindre les résidents lorsqu'ils veulent recueillir leurs commentaires «sur des questions importantes». Tout ça dans le but de rédiger de nouvelles «lignes directrices visant à améliorer la manière dont le personnel suscite la participation du public».

«Nous assistons à une modernisation des outils de consultation qui s'offrent à nous. Les applications pour téléphones intelligents, par exemple, nous offrent davantage de possibilités pour joindre le public. C'est pourquoi nous demandons à nos résidents quelles sont les meilleures façons d'engager la conversation avec eux. Il faut que le processus demeure le plus accessible possible», explique au Droit le Dr Aaron Burry, gestionnaire municipal des services sociaux et communautaires.

Quatre séances de consultation auront lieu du 25 mars au 16 avril. Les résidents intéressés pourront aussi répondre à un sondage sur Internet, au www.ottawa.ca.

«C'est la rectitude politique poussée à l'extrême», peste le conseiller Peter Clark, du quartier Rideau-Rockcliffe. «Ça ne changera rien. Nous continuerons à consulter toujours la même poignée d'activistes. Et je ne ferais pas confiance à ces enfants-là, ne serait-ce que pour gérer une garderie».

«Le problème n'est pas la façon dont nous consultons. C'est que nous n'écoutons pas les personnes que nous consultons. Ce que nous devons faire, c'est écouter mieux. Nous n'avons pas besoin de consulter pour savoir ça. Consulter dans le but de mieux consulter, c'est verser dans l'excès», ajoute le conseiller Rainer Bloess, du quartier Innes.

La Ville d'Ottawa essuie régulièrement des critiques de résidents se disant peu écoutés, en dépit de toutes les consultations publiques. Ces résidents accusent souvent l'administration municipale de tout décider d'avance, derrière des portes closes. «Il faut trouver plus de façons d'engager le public dès le début d'un débat», concède le Dr Burry.

«C'est facile d'en rire. J'avoue que ça sonne un peu bizarre, à la base, de consulter pour mieux consulter. Ça peut très bien aller nulle part. D'un autre côté, si la Ville est sérieuse quant aux façons de moderniser son processus de consultation et de le rendre plus efficace, ça peut faire une différence. Il existe peut-être d'autres modèles de consultation à examiner, au-delà des portes ouvertes et des commentaires écrits», estime pour sa part le conseiller Mathieu Fleury, du quartier Rideau-Vanier.

Un rapport devrait aboutir devant le conseil municipal à l'automne.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer