Des sensations fortes en plein centre-ville

Une tyrolienne pourrait bientôt traverser le ciel du... (Archives, La Presse)

Agrandir

Une tyrolienne pourrait bientôt traverser le ciel du mail piétonnier Sparks, entre les rues Metclafe et Bank.

Archives, La Presse

Partager

Sur le même thème

Les cieux du centre-ville d'Ottawa pourraient être transformés à jamais. Du moins, si le projet de tyrolienne (zipline) de Les Gagne, se réalise.

Le directeur de la Zone d'amélioration commerciale de la rue Sparks a annoncé hier la possible mise sur pied d'un parc aérien au-dessus de l'artère piétonnière, afin de revitaliser l'endroit «mort après 16h et les week-ends».

«Je crois que nous pourrons dynamiser la rue Sparks avec cette activité, a-t-il dit. Nous avons la capacité de le faire.»

Le projet, évalué à entre 3 et 5 millions$, permettrait aux gens survoler le centre-ville sur une distance de près de 300 mètres, jour et soir, en utilisant l'un des quatre câbles. «On espère aménager la tyrolienne au début mai. Mais peut-être que ça ira au mois de juin ou, qui sait, peut-être ferons-nous le lancement le 1erjuillet», propose M.Gagne.

L'idée est parvenue à ses oreilles lorsque des touristes visitaient le Ribfest d'Ottawa sur la rue Sparks. Ils leur ont mentionné qu'une tyrolienne avait dynamisé une artère en déchéance économique de Las Vegas.

«La compagnie avec laquelle on fait affaire (Flightlinez) a installé quatre lignes en 2008 sur la rue Freemont - une rue piétonnière et l'une des plus vieilles rues de la ville, comme la rue Sparks à Ottawa. Depuis ce temps, 200000 personnes visitent l'endroit par année. Il y a eu une résurgence de la popularité de cette artère; la même chose peut se produire ici.»

Face au scepticisme de certains, M.Gagne se veut rassurant. «La compagnie a une bonne réputation. Des études démontrent la sécurité des installations. Les chiffres sont là.»

De plus, la tyrolienne ne serait installée qu'au-dessus d'un seul segment de la rue Sparks. Un ingénieur de Flightlinez doit justement bientôt visiter Ottawa pour déterminer le meilleur endroit où installer la future attraction, quelque part entre les rues Metclafe et Bank.

«On veut conserver des endroits pour le marché des agriculteurs. Pour les artisans, aussi», rappelle M.Gagne.

Par ailleurs, le grand manitou de la revitalisation du centre-ville avait une autre surprise à annoncer au Droit hier. «Une autre attraction s'en vient sur la rue Sparks. Nous sommes en pourparlers depuis longtemps avec un autre groupe et ça devrait débloquer d'ici quelques jours. Tout ce que je peux dire, c'est que les Canadiens qui sont passionnés par le hockey seront bien heureux.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer