Densification dans l'ouest

Feu vert pour 459 unités de logement à Ottawa

Le promoteur Richcraft souhaite construire trois tours résidentielles... (COURTOISIE, Ville d'Ottawa)

Agrandir

Le promoteur Richcraft souhaite construire trois tours résidentielles de 15 étages sur un terrain vacant à l'angle des promenades Centrepoint et Constellation, dans le secteur Nepean, à Ottawa.

COURTOISIE, Ville d'Ottawa

Partager

Sur le même thème

La densification n'a pas lieu qu'au centre-ville d'Ottawa. Le comité municipal de l'urbanisme a donné son consentement à deux projets immobiliers totalisant 459 unités de logement dans les secteurs Nepean et Kanata, hier.

Le promoteur Richcraft a obtenu le changement de zonage nécessaire pour construire trois tours résidentielles de 15 étages sur un terrain vacant à l'angle des promenades Centrepoint et Constellation, près de la place Ben-Franklin, dans le secteur Nepean. Les édifices abriteront 364 unités de logement et des commerces au niveau de la rue.

Les voisins auraient préféré des édifices de 10 étages. « Des structures plus élevées auront un impact plus grand sur la qualité de vie des résidents », a noté Ron Benn, président de l'association des résidents de Centrepoint, devant le comité.

Or, Richcraft avait déjà réduit la hauteur de son projet à la demande des urbanistes municipaux. Au départ, le promoteur souhaitait ériger deux tours de 24 étages. Il s'agit de la « meilleure offre possible », a insisté le conseiller du quartier, Rick Chiarelli.

Du côté de Kanata, la firme Morley-Hoppner a obtenu le feu vert pour un projet résidentiel de sept étages, abritant 95 unités de logement. De l'avis du promoteur, le futur édifice à l'angle de la rue Parkway du chemin Teron est censé faire le pont entre la dizaine d'étages des appartements Atriums, juste à l'est, et les habitations d'un ou deux étages, à l'ouest.

Le 2, rue Parkway est cependant loin de faire l'unanimité. Des résidents accusent la Ville d'Ottawa de renier le plan d'urbanisme de l'ancienne municipalité de Kanata, qui ne permettait aucun développement d'une telle hauteur à cet endroit. « Vous allez provoquer un important changement », a dénoncé John Mlacak, un ancien élu municipal, devant le comité.

La conseillère du quartier, Marianne Wilkinson, a tenté de retrancher deux étages à l'édifice. En vain. Sa résolution n'a obtenu aucun appui au sein du comité.

Le conseil municipal doit entériner les deux changements de zonage le 23 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer