Mgr Plourde porté à son dernier repos

Quelque 500 personnes ont assisté à la messe... (Photo: courtoisie)

Agrandir

Quelque 500 personnes ont assisté à la messe de funérailles, célébrée par l'archevêque Terrence Prendergast. Pour l'occasion, il était assisté de plus de 100 évêques, prêtres et diacres, tous vêtus de blanc.

Photo: courtoisie

Partager

Monseigneur Joseph-Aurèle Plourde repose maintenant dans la crypte de la cathédrale Notre-Dame d'Ottawa, auprès de ses prédécesseurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ancien archevêque d'Ottawa, décédé le 5?janvier dernier à l'âge de 97 ans, a été inhumé hier midi, après la cérémonie funéraire qui s'est tenue dans la cathédrale où il a oeuvré de 1967 à 1989.

Quelque 500 personnes ont assisté à la messe de funérailles, célébrée par l'actuel archevêque d'Ottawa, Mgr Terrence Prendergast. Pour l'occasion, il était assisté de plus de 100 évêques, prêtres et diacres, tous vêtus de blanc. Les évêques portaient la tiare.

Parmi ceux-ci, on reconnaissait l'ancien archevêque d'Ottawa Mgr Marcel Gervais, l'ancien archevêque de Gatineau Mgr Roger Ebacher, ainsi que son successeur, Mgr Paul-André Durocher. La cérémonie s'est tenue en français et en anglais. De nombreuses prières et chants ont été prononcés en latin.

Un homme engagé

Dans son homélie, Mgr Prendergast, a rappelé que Joseph-Aurèle Plourde a été prêtre durant 48 ans et qu'il a été très actif au sein de la Conférence des évêques catholiques du Canada, dont il fut d'ailleurs président. Il a aussi participé à la fondation de l'Assemblée des évêques catholiques de l'Ontario.

Mgr Plourde fut également associé de près au renouveau de l'Église catholique, à l'époque du concile Vatican II, au début des années 1960. À la suite de ce concile, d'importantes réformes avaient été adoptées par l'Église.

L'archevêque d'Ottawa a aussi souligné que Mgr Plourde était un homme très sociable, qui aimait rencontrer les gens et jouer aux cartes - principalement au bridge.

Il a également rappelé que l'archevêque émérite fut parmi les fondateurs de Développement et Paix, un organisme d'aide internationale mis sur pied par la Conférence des évêques catholiques du Canada en 1967.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 12 janvier 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer