La province étend son programme de prêts pour l'infrastructure

Infrastructure Ontario ouvre sa porte aux OSBL

À doite sur la photo, le député libéral... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

À doite sur la photo, le député libéral sortant dans la circnscription d'Ottawa-Centre, Yasir Naqvi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Des organismes communautaires et sans but lucratif (OSBL) peuvent désormais emprunter de l'argent directement du gouvernement de l'Ontario à un taux d'intérêt préférentiel, pour les aider à financer leurs projets d'infrastructure.

Hier, le ministre libéral Bob Chiarelli a annoncé qu'Infrastructure Ontario vient d'élargir les critères d'admissibilité à son programme de prêts, autrefois réservé principalement aux municipalités, à l'amélioration d'établissements de santé et à des partenariats public-privé pour la construction de logements subventionnés.

« Des organisations comme les YMCA/YWCA, qui apportent un grand soutien à la communauté, ont besoin d'un peu plus d'aide de la part du gouvernement pour assurer leur croissance. D'un autre côté, le gouvernement de Dalton McGuinty se rend compte qu'il ne peut pas tout faire lui-même. Il lui faut la collaboration d'une multitude d'organismes à la grandeur de la province pour l'aider à livrer les services dont la population dépend », a déclaré M. Chiarelli lors d'un point de presse au YMCA/YWCA, rue Argyle au centre-ville d'Ottawa.

Des prêts du gouvernement à un taux d'intérêt préférentiel sont désormais offerts aux organismes sans but lucratif qui sont propriétaires ou gestionnaires de carrefours communautaires offrant des services à la fois sociaux et de santé. L'offre s'étend aussi aux organismes sans but lucratif qui oeuvrent dans les domaines des sports et des loisirs.

Au lieu d'aller à la banque et de payer le taux d'intérêt que tout le monde paie, ces organismes sont invités à se tourner vers le gouvernement pour les aider à financer leurs projets d'infrastructure. Une partie des travaux de rénovations du YMCA/YWCA du centre-ville d'Ottawa est éligible à un tel prêt, tout comme la cure de jouvence qu'a entrepris le centre de santé pour autochtones Wabano, dans le secteur Vanier.

« Ouvrir des portes »

« L'élargissement de ce programme de prêts nous permet d'ouvrir des portes que nous n'aurions pas pu ouvrir autrement », s'est réjouie Deirdre Speers, la présidente et directrice générale par intérim du YMCA/YWCA de la région de la capitale nationale.

Déjà, selon M. Chiarelli, de 15 à 20 projets seraient en lice pour obtenir un prêt à faible taux d'intérêt d'Infrastructure Ontario, une agence gouvernementale créée en 2005 pour aider la province à retaper ses routes, ses aqueducs et ses édifices publics. « Beaucoup d'institutions financières n'osent pas prêter de l'argent à des organisations communautaires parce qu'elles ne comprennent pas l'importance de leurs projets », a indiqué le ministre de l'Infrastructure et député d'Ottawa-Ouest-Nepean.

« De plus en plus, nous cherchons à créer de centres qui regroupent toute une gamme de services communautaires sous un même toit. À partir de maintenant, non seulement ces centres seront-ils éligibles à des subventions du gouvernement, mais en plus, ils auront accès à des prêts », de résumer le député Yasir Naqvi, d'Ottawa-Centre.

Les libéraux de Dalton McGuinty promettent d'injecter 35 milliards $ au cours des trois prochaines années dans l'infrastructure de l'Ontario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer