Célébration du Mois de l'histoire des Noirs

Un appel au dialogue et à la tolérance

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Noirs doivent se parler entre eux et dialoguer davantage avec l'ensemble des Canadiens. C'est le message qu'a lancé l'organisme Black History Ottawa, hier, à l'occasion du début des célébrations du Mois de l'histoire des Noirs dans la capitale canadienne.

Et pour cause, les Noirs sont eux-mêmes divisés en plusieurs ethnies qui ne se parlent pas toujours, soutient Sarah Onyango, porte-parole de Black History Ottawa. Selon elle, les Noirs ont un effort à faire afin de mieux se connaître entre eux. Il leur sera alors plus facile de se définir en tant que citoyens canadiens.

Mme Onyango affirme que les Noirs au Canada sont confrontés aux mêmes clivages sociaux que les autres Canadiens. Ils sont divisés entre francophones et anglophones, entre chrétiens et musulmans. Bref, ils ne forment pas une société monolithique seulement définie par la couleur de leur peau.

« Il y a des Noirs qui ont découvert Haïti à la suite du tremblement de terre. Avant, ils n'avaient aucune idée de l'importance de la communauté haïtienne au Canada », de signaler Mme Onyango.

Sentiment d'appartenance

Black History Ottawa veut profiter du Mois de l'histoire des Noirs pour créer un meilleur sentiment d'appartenance au sein des différentes communautés noires au Canada. Au cours des quatre prochaines semaines, une vingtaine d'activités éducatives et sociales auront lieu aux quatre coins de la capitale pour faire tomber les murs entre les Noirs, quelle que soit leur origine.

Sarah Onyango estime que le manque de communication est aussi intergénérationnel. Selon elle, de nombreux parents qui ont immigré au Canada ont conservé les traditions de leur pays natal, alors que leurs enfants nés ici tentent de se forger une identité plus canadienne. Ils auraient tous intérêts à apprendre les uns des autres, dit-elle.

Black History Ottawa affirme, par ailleurs, qu'il est toujours d'actualité de sensibiliser l'ensemble de la population canadienne au racisme et à l'intolérance envers les Noirs. L'organisme bilingue a donc lancé un appel à l'ouverture, hier, lors d'une cérémonie soulignant le début du Mois de l'histoire des Noirs qui avait lieu à Bibliothèque et Archives Canada.

« Dès leur arrivée au Canada, les Noirs ont apporté leur contribution à notre société. Ils ont embrasé notre passion pour la liberté et la justice. Ils ont toujours été une partie importante de notre tissu social. La tolérance et le talent qui ressortent de ces communautés contribuent à faire de ce pays, le meilleur pays du monde », a confié au Droit le maire d'Ottawa, Larry O'Brien, en marge de la cérémonie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer