L'agence d'adoption internationale avec laquelle ils faisaient affaires est en faillite

«J'ai l'impression que pour nous c'est terminé»

Lyne et Serge Lacoursière ont tenté à maintes... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Lyne et Serge Lacoursière ont tenté à maintes reprises, sans succès, de contacter les responsables de l'agence d'adoption Imagine, qui a déclaré faillite lundi. Le couple ignore aujourd'hui s'ils réaliseront leur rêve de fonder une famille et s'ils récupéreront les quelque 20 000 $ qu'ils ont donnés à l'agence.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après trois ans de démarche pour adopter un enfant, un couple de Rockland a vu sont rêve tourner au cauchemar alors que l'agence d'adoption internationale Imagine, une compagnie ontarienne, avec laquelle il faisait affaire a déclaré faillite, lundi.

Serge et Lyne Lacoursière ont entamé des démarches en vue d'adopter un enfant en 2006. Mme Lacoursière avait perdu un bébé à presque six mois de gestation et était incapable de tomber enceinte depuis. L'adoption à l'international semblait la solution parfaite pour le jeune couple.

« Nous avons choisi l'agence Imagine selon le pays où nous voulions adopter soit la République Dominicaine. Elle offrait un tout nouveau programme pour ce pays et nous étions le cinquième couple inscrit. Nous étions confiants d'avoir un enfant assez rapidement », indique Mme Lacoursière.

Après deux ans d'attente, le couple est sans nouvelle et leur dossier n'est plus à jour. Suivant les conseils de l'agence et de leur travailleuse sociale, ils changent leur pays d'adoption pour l'Éthiopie où, semble-t-il, les délais sont plus courts. Leur nouveau dossier est envoyé en septembre 2008.

Nouvelles étranges

« En janvier, nous avons commencé à avoir des nouvelles étranges concernant l'adoption de certains enfants en Éthiopie. Certains parents avaient adopté des enfants dont l'âge n'était pas exact d'autres dont les informations au dossier étaient erronées. Notre agence nous a affirmé qu'elle n'avait rien à voir avec ces histoires mais c'est par la suite que les communications ont commencé à être plus difficiles », indique Lyne Lacoursière.

Alors que l'agence Imagine avait dit au couple qu'il aurait leur enfant au printemps 2009, une conversation téléphonique avec leur travailleuse sociale en mars leur apprend qu'ils devront attendre une autre année. C'est finalement une amie de Mme Lacoursière qui a appris la faillite de l'agence au couple, mercredi.

« Pour nous, c'est un choc mais le plus difficile est pour les couples dont les enfants sont en maison de transition en Éthiopie. Ils ont reçu la photo de leur enfant et attendaient seulement après leur visa pour pouvoir aller le chercher. Maintenant, ils ne savent pas si l'enfant est toujours dans la maison de transition administrée par l'agence en Éthiopie et s'il mange à a sa faim », explique Mme Lacoursière.

Depuis, les provinces et le gouvernement fédéral ont entamé des discussions afin de trouver un moyen de poursuivre les démarches d'adoption entamées par les 400 familles canadiennes, dont une trentaine de couples d'Ottawa, avec l'agence Imagine.

« Pour le moment, nous avons un sentiment de découragement total. À chaque épreuve que nous avons eue, on croyait toujours qu'il y avait de l'espoir mais aujourd'hui, je ne sais plus », indique Mme Lacoursière.

Le couple Lacoursière et d'autres familles impliqués d'Ottawa tenteront de faire pression auprès du gouvernement de l'Ontario pour que ce dernier encadre mieux les agences d'adoption.

« J'ai l'impression que pour nous c'est terminé mais j'espère que plus personne n'aura à vivre ce que l'on vit », souhaite Mme Lacoursière.

Les dossiers de l'agence sont présentement entre les mains du syndic de faillite. Une première réunion entre le syndic et les administrateurs de l'agence est prévue, le 30 juillet, à Kitchener.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer