L'administration admet ne pas avoir les ressources nécessaires

Maison du Citoyen de Gatineau... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

Maison du Citoyen de Gatineau

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La haute direction de la Ville de Gatineau a admis, mardi, qu'elle n'avait pas les ressources nécessaires pour livrer dans les délais prévus les projets d'infrastructures votés par le conseil municipal.

L'admission est venue de la bouche même du directeur du service des travaux publics et directeur général adjoint, André Turgeon. Les élus avaient posé la même question en novembre 2016, mais ce dernier n'avait pas été en mesure d'y répondre. 

«Nous avons pris le temps d'analyser la situation et aujourd'hui nous avons une meilleure image, a-t-il indiqué. Nous avons d'excellentes ressources, mais nous ne sommes pas en mesure de livrer tous les projets dans les délais souhaités par les membres du conseil.» 

Le Droit a révélé, le printemps dernier, que seulement 50 % des travaux d'entretien des infrastructures prévus en 2017 pourront être réalisés cette année. Certains projets de développement identifiés par le conseil en début de mandat prennent aussi du retard. 

M. Turgeon et la haute direction de la Ville présenteront, au début du mois d'octobre, une proposition de réorganisation du service des infrastructures qui devrait permettre à l'avenir à l'administration d'avoir la marge de manoeuvre nécessaire pour livrer ce qui lui est demandé par le conseil dans les délais prescrits.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer