Déneigement à Gatineau l'hiver dernier: «On s'est bien tiré d'affaire»

Il n'en fallait pas plus pour irriter certains... (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Il n'en fallait pas plus pour irriter certains conseillers qui ont passé une partie de l'hiver dernier à répondre à des citoyens mécontents de la qualité du déneigement.

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'était jour de bilan, mardi, pour les responsables du déneigement à Gatineau et plusieurs conseillers en avaient long à dire après avoir dû essuyer les récriminations des citoyens pendant une bonne partie de l'hiver dernier.

Le grand responsable des équipes de déneigement à Gatineau, Marco Lalonde, estime avoir « généralement » respecté le niveau de service exigé par le conseil municipal, une lecture que le maire Maxime Pedneaud-Jobin partage. Plusieurs élus ont cependant rappelé que cela était bien loin des attentes des citoyens. 

M. Lalonde a d'abord mis la table à sa présentation en rappelant que l'hiver 2016-2017 avait été le plus rigoureux depuis celui record de 2007-2008 qui avait laissé 433 cm de neige dans les rues de la Ville. Il y a eu, cet hiver, 310 cm de neige, mais aussi beaucoup d'épisodes de verglas, cinq tempêtes de plus de 15 cm et deux périodes rapides de gel et dégel, a-t-il relaté. La Ville prévoit qu'elle aura dépensé 18 millions $ en 2017 pour déneiger son territoire. Ce sont deux millions de plus que ce qui était initialement prévu au budget.

« C'est sûr qu'avec un hiver comme ça, il y a de l'insatisfaction, mais de manière générale, à part quelques difficultés, on s'est bien tiré d'affaire », a-t-il lancé aux élus.

C'était jour de bilan, mardi, pour... (Simon Séguin-Bertrand, archives Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, archives Le Droit

Il n'en fallait pas plus pour irriter certains conseillers qui ont passé une partie de l'hiver dernier à répondre à des citoyens mécontents de la qualité du déneigement. « Je ne considère pas que les services prennent en considération les attentes du conseil et des citoyens, a lancé la conseillère Louise Boudrias. Le service de déneigement est sur le pilote automatique. On nous dit qu'on revoit des pratiques et qu'on fait de l'optimisation chaque année, mais sur le terrain rien ne change. Je suis très inquiète pour l'hiver qui approche. »

Le conseiller et candidat à la mairie, Denis Tassé, a indiqué qu'il s'agit d'une autre démonstration que la Ville s'éloigne des attentes de ses citoyens. « Il y a un problème, a-t-il déclaré. Les citoyens ne veulent pas nous entendre parler de statistiques, ils veulent qu'on règle le problème. Il faut se recentrer sur les services de proximité. Il revient au conseil de donner les ressources financières nécessaires pour répondre aux attentes des gens. »

Jean Lessard qui avait claqué la porte du comité du déneigement l'hiver dernier parce qu'il jugeait ne pas avoir une oreille attentive de la part de l'administration estime que la Ville n'a rien changé en profondeur depuis dans ses façons de faire. « Les gens veulent une politique du déneigement, il y a une grande révision à faire, mais on ne s'y attaque pas, note-t-il. Je ne veux pas être négatif, mais on va avoir encore des problèmes cet hiver. »

Le maire Pedneaud-Jobin a répété, mardi, ce qu'il disait l'hiver dernier au coeur de la crise. « On ne va pas construire une cathédrale pour la messe de minuit, a-t-il affirmé. On atteint le niveau de service avec les moyens qu'on se donne. La question qui se pose c'est voulons nous un meilleur niveau de service ? »

À cette question, le maire répond que ce n'est que « certains citoyens » qui sont mécontents du déneigement à Gatineau et que les élus qui souhaitent proposer des changements dans le budget de déneigement pourront le faire en campagne électorale. Ces élus auraient aussi pu le faire l'an passé ou l'année d'avant lors de l'étude du budget, a-t-il ajouté en laissant entendre qu'aucun élu n'a fait ce débat politique autour de la table du conseil lorsque c'était le temps.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer