Une nuit d'hommages

Noella Lafrance, Jean-Marie Mongeon et Thérèse Murphy de... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Noella Lafrance, Jean-Marie Mongeon et Thérèse Murphy de l'équipe « Les charmes de la montagne » en période d'échauffement avant le départ de la marche.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La marche de nuit Le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer à Gatineau est toujours une activité où les émotions sont vives, et l'édition de cette année ne fait pas exception.

L'activité qui se déroulait de vendredi 19 h jusqu'à samedi 7 h au Centre Asticou de Gatineau a rassemblé de nombreuses équipes qui ont marché pendant douze heures pour célébrer la vie malgré le cancer, pour rendre hommage aux personnes touchées et pour amasser des fonds pour lutter contre la maladie.

Le Tour des survivants a inauguré l'événement avec un premier tour de piste réservé aux personnes atteintes ou en rémission d'un cancer à Gatineau.

« Le Relais pour la vie est significatif en soi parce que c'est rassembleur pour tous les survivants, pour leur famille. Ça montre qu'on n'est pas seul. C'est aussi l'événement signature de la Société canadienne du cancer », a précisé Cassandra Demers, porte-parole de l'événement, précisant que l'argent amassé va à la recherche, à la prévention et au soutien aux personnes atteintes.

Danièle Leroux a perdu sa fille, Flavie, décédée en janvier 2015 à l'âge de 15 ans. Elle était atteinte de l'ostéosarcome, le même type de cancer qui a emporté Terry Fox.

Mme Leroux était accompagnée d'amis pour son équipe Hop Flavie. Les amies de Flavie ont créé leur équipe Hop Flavie en 2014 à la suite de l'annonce du diagnostic de cancer de Flavie, et continuent elles aussi à participer au Relai en souvenir de leur amie.

« Ce n'est jamais une décision que je prends à la légère de continuer d'une année à l'autre, parce que ça ravive des moments qui sont très émotifs et difficiles », a expliqué Mme Leroux. 

« Une fois par année, on se retrouve ici pour revivre ces émotions difficiles qui sont la maladie, le départ de Flavie. Pour moi, ça a l'effet d'un baume de savoir qu'au moins, pendant une nuit, Flavie est très présente dans la tête de tout le monde », a continué très émotionnellement Mme Leroux.

Un autre moment fort de la soirée de cette 17e édition du Relais pour la vie à Gatineau fut la cérémonie où des centaines de luminaires ont été allumés à la tombée du jour en mémoire des personnes qui ont perdu leur bataille contre le cancer, et en hommage à celles qui luttent encore.

« C'est un moment où tout le monde s'arrête et réfléchi, a précisé Mme Leroux. On se rend vite compte aussi à quel point tout le monde est touché de près ou de loin par le cancer, cette mausus de maladie ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer