Le projet de loi 227 est officiellement adopté

Le nouveau complexe quatre glaces de la Place... (Courtoisie)

Agrandir

Le nouveau complexe quatre glaces de la Place de la Cité pourra voir le jour si le processus d'ouverture de registre ne mène pas à un référendum.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il était précisément 11 h 57. C'est l'heure à laquelle s'est vraiment amorcé le début de la fin de la saga Guertin qui tient en haleine les Gatinois depuis 2005. L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité, mercredi, le projet de loi privé permettant à Gatineau d'aller de l'avant avec son partenaire Vision multisports Outaouais (VMSO) pour la construction d'un complexe de quatre glaces dont le futur domicile des Olympiques. 

« Nous vivons un moment important, a lancé le maire Maxime Pedneaud-Jobin dans les minutes qui ont suivi le vote. C'est la première fois dans l'histoire de la Ville qu'un projet de loi privé nous concernant est adopté. C'est un moment important parce que c'est un bon projet, dont les parlementaires ont dit à l'unanimité qu'il innove et qu'il pourrait être modèle exportable. Je continue à inciter tous ceux qui s'y opposent à se rallier. Il faut tourner la page. Tout ça a pris de l'énergie, de l'argent et des années. Ce qu'on a sur la table est bon pour tout le monde. J'espère que les adversaires de ce projet vont maintenant se rallier. »

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, n'a pas attendu ce vote unanime pour appuyer le projet présenté par l'administration gatinoise. Elle est demeurée derrière même lorsque ce dernier a déménagé dans le comté voisin de son collègue Marc Carrière. 

« J'ai toujours respecté les juridictions de mes collègues, dit-elle. C'est la démocratie qui fait que ces gens-là sont élus et qu'ils reçoivent des mandats de la population et je crois que nous devons tous travailler ensemble. Le maire a été élu démocratiquement, avec un mandat clair. On était arrivé à une autre étape dans le dossier, avec un maire qui avait une vision différente des choses et qui voulait libérer l'administration municipale de la gestion du domicile des Olympiques. »

Mme Gaudreault reconnaît qu'il y a eu des voix discordantes en Outaouais tout au long du processus menant à l'adoption de ce projet de loi privé. 

« Les opposants avaient une voix très forte qui nous a quelques fois placés dans des situations délicates [comme caucus], admet-elle. Au bout du compte, ce qu'il faut faire, c'est se rallier. Les citoyens s'attendaient à ce que tout le monde se rallie une fois pour toutes derrière ce projet. Ensemble, on est toujours plus forts et c'est vrai dans tous les dossiers. »

Le ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, qui n'a jamais été derrière le projet présenté par la Ville de Gatineau, n'était pas disponible, mercredi, pour commenter l'adoption du projet de loi privé à l'Assemblée nationale. Son bureau a indiqué qu'elle était en commission parlementaire jusqu'à 22 h 30 et qui lui était impossible de se libérer pour une entrevue à ce sujet. 

Le député de Chapleau, Marc Carrière, qui a parrainé le projet de loi privé, s'est pour sa part dit très heureux d'avoir pu contribuer à ce projet. « Je tenais à ce que l'argent public soit dépensé par appels d'offres, a-t-il rappelé. La Ville et VMSO ne s'y sont jamais opposés. Je suis aussi heureux qu'on donne l'occasion aux gens de se prononcer par un processus référendaire. »

Ce dernier salue l'implication financière de VMSO de 16 millions $ dans le projet. « C'est un modèle précurseur et je suis porté à croire qu'il y aura d'autres projets comme ceux-là qui seront présentés ailleurs au Québec », a-t-il dit. 

Le projet de 104 millions $ qui verra le jour dans le secteur de la Cité a attiré l'attention du ministre Martin Coiteux dès le départ, a rappelé le maire de Gatineau. « C'est un économiste et dès le départ, lui comme plusieurs autres, ont trouvé notre projet intéressant, a raconté M. Pedneaud-Jobin. On nous disait que ce projet était intéressant pour tout le monde et dès le départ, tout le monde s'est mis à la recherche d'une solution légale pour ce projet hors norme. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer