Les entrepreneurs généraux s'opposent au projet de loi 227

Maquette du futur aréna Guertin à Gatineau... (Courtoisie)

Agrandir

Maquette du futur aréna Guertin à Gatineau

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans un mémoire déposé à l'Assemblée nationale, la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ) joint sa voix à ceux qui s'opposent au projet de loi privé 227 qui doit régulariser le partenariat entre la Ville de Gatineau et Vision multisports Outaouais (VMSO) pour la construction d'un complexe quatre glaces à la Place de la Cité.

La CEGQ affirme être « préoccupée » de voir la Ville tenter « de se soustraire aux règles de marchés publics » pour réussir à construire ce nouvel aréna qui comprendra, notamment, un amphithéâtre de 4000 places pour accueillir les Olympiques de Gatineau.

Les règles d'octroi de contrats publics permettent d'assurer « l'intégrité des marchés », la « transparence et la confiance du public » et une « concurrence » entre les différentes entreprises en mesure d'effectuer les travaux souhaités, selon la CEGQ.

Dans son mémoire, la Corporation dit ne pas comprendre pourquoi la Ville voudrait procéder sans appel d'offres pour la conception, la construction et la gestion de ce complexe alors que « des règles de marchés publics prévoient déjà le mode de réalisation choisi par la Ville de confier à un partenaire privé » ces étapes du projet.

« En quoi le projet de l'aréna Guertin est-il si exceptionnel pour mériter l'adoption d'une loi spéciale pour permettre à la Ville de Gatineau de passer outre nos règles de marchés publics? Après tout, il s'agit d'équipements de loisirs dont l'urgence de la construction ne met pas en péril la sécurité du public. »

Des conseillers proposent des amendements

Sylvie Goneau, Denis Tassé, Louise Boudrias et Denise Laferrière ont également dévoilé le contenu de leur intervention à l'Assemblée nationale dans le cadre de l'étude du projet de loi 227.

Les élus gatinois souhaitent proposer certains amendements, notamment ajouter l'obligation de déposer les résultats d'un appel d'offres au conseil municipal pour être certain « que toutes les options possibles soient envisagées par les autorités compétentes de la Ville de Gatineau ».

Les deux candidats annoncés à la mairie, Sylvie Goneau et Denis Tassé, ainsi que leurs collègues conseillères Louise Boudrias et Denise Laferrière souhaitent également forcer VMSO à procéder par appel d'offres pour toute dépense de plus de 100 000 $ dans le cadre de ce projet.

L'étude du projet de loi 227 doit commencer ce mercredi, à Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer