Île de Hull: le CREDDO plaide pour plus d'arbres et moins d'asphalte

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, et Benoit... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, et Benoit Delage directeur général du CREDDO ont participé à la plantation d'une quinzaine d'arbres, lundi, près du Skatepark du parc de l'île de Hull.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il manque d'arbres sur l'île de Hull, déplore le Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l'Outaouais (CREDDO) qui a annoncé lundi un projet de verdissement et de mobilisation pour remédier à la situation et pour contrer les impacts des îlots de chaleur.

L'indice de canopée, soit le pourcentage de verdissement d'un lieu, s'élève à 16 % dans le secteur Hull, a indiqué Benoît Delage, directeur général du CREDDO. L'indice est de 32 % à Québec. Le CREDDO veut plus de verdure et ultimement moins d'asphalte dans le secteur Hull.

« Nous sommes vraiment entourés d'arbres en Outaouais. Nous avons la chance d'avoir le parc de la Gatineau et nous sommes une région de forêts de feuillus. Mais en ville, sur les terrains des citoyens, des arbres, il n'y en a pas tant que ça. Sur l'île de Hull, c'est assez dramatique », a expliqué M. Delage.

Des consultations auprès des citoyens pour déterminer les sites de plantations et des conférences sur le projet de verdissement auront notamment lieu au cours des prochains mois. Le gouvernement du Québec verse la somme de 100 000 $ pour aider le CREDDO dans sa campagne de sensibilisation.

« Nous faisons une annonce aujourd'hui, mais c'est surtout pour demain, pour l'environnement, a indiqué la députée de Hull à l'Assemblée nationale, Maryse Gaudreault. On voit de jeunes enfants ici. Tous les gestes qui sont posés aujourd'hui porteront certainement leur fruit plus tard ».

La conseillère du district de Hull, Denise Laferrière, a signalé que les arbres urbains sont indispensables.

« Ils assurent une bonne qualité de vie dans nos villes, pourvu qu'on en plante », a plaidé Mme Laferrière. Ils produisent de l'oxygène, ils purifient l'air, ils participent à la régulation extrême des températures, offrant un rafraîchissement apprécié en été. Ils agissent comme écran sonore en réduisant le bruit ambiant et ce, sans compter leurs bienfaits psychologiques sur l'humain ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer