Don de la STO: 36 128 $ pour les sinistrés

La Société de transport de l'Outaouais (STO) a... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

La Société de transport de l'Outaouais (STO) a réussi à amasser une somme de 36 128 $ pour venir en aide aux sinistrés, a déclaré jeudi le président de la STO, Gilles Carpentier.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de l'Outaouais (STO) a réussi à amasser une somme de 36 128 $ pour venir en aide aux sinistrés, a déclaré jeudi le président de la STO, Gilles Carpentier.

Du 9 au 12 mai dernier, les citoyens étaient invités à verser un don en argent dans les boîtes de perception des autobus de la STO.

Cette initiative a d'ailleurs été mise en place alors que le transport en commun était offert gratuitement aux usagers, en raison des inondations.

« C'est un montant considérable ! Ce n'est pas une petite chose, réussir à amasser 36 000 $ en quatre jours », a exprimé M. Carpentier. 

« Je veux en profiter pour remercier les usagers et les citoyens pour leur grande générosité, a-t-il poursuivi. Il y a des milliers de personnes qui ont donné du jus de bras pour aider sur le terrain, mais d'autres aussi qui ont fouillé dans leurs poches pour aider de façon financière. »

Les dons recueillis seront acheminés à la Croix-Rouge, pour être retournés aux sinistrés.

« C'est la Croix-Rouge qui décide de la distribution, a-t-il expliqué. On sait qu'on a été l'une des régions les plus touchées, donc on comprend que la Croix-Rouge va distribuer les fonds en fonction des besoins. »

Baisse de l'achalandage

Alors que les usagers ont été généreux, ils ont toutefois aussi été moins nombreux.

La STO a enregistré une diminution d'achalandage de 1,7 % au mois d'avril, comparativement à la même période, l'année dernière.

« Il y a eu l'effet des mouvements de grève. Le réseau n'était pas encore revenu à sa pleine capacité au mois d'avril, a indiqué M. Carpentier. Le temps que les employés reprennent leur rythme de travail, le temps de remettre les autobus en bonne condition, et on a eu un assez bon nombre d'annulations de voyages encore en avril. »

« Il y a aussi des usagers qui avaient développé de nouvelles habitudes de déplacement et qui les ont gardées », a-t-il ajouté.

Et c'est sans compter l'impact de la crue des eaux.

« Les inondations aussi, c'est un facteur. Il y a eu beaucoup de rues qui étaient fermées, et ça a affecté la qualité de l'offre de nos services. »

Entente avec Ottawa 

En prévision de l'inauguration de la nouvelle Ligne de la Confédération de l'O-Train en 2018, une entente de partenariat a été signée entre les Villes de Gatineau, d'Ottawa et la Société de transport de l'Outaouais (STO) pour arrimer le transport en commun des deux villes. 

« Cette entente de collaboration entre les partenaires présente les éléments de la future desserte de la STO au centre-ville d'Ottawa », selon un communiqué diffusé par la STO et la Ville d'Ottawa, jeudi. L'entente sera annoncée vendredi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer