En bref

Les événements du jour, à Gatineau, en quelques mots. (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les événements du jour, à Gatineau, en quelques mots.

Inondations: un plan de remboursement pour Gatineau

La Ville de Gatineau ne recevra pas un sou d'aide financière du gouvernement du Québec pour les 845 000 premiers dollars dépensés en raison des récentes inondations sur son territoire. De fait, le programme d'aide de Québec à l'endroit des municipalités n'offre aucun remboursement pour les trois premiers dollars dépensés par habitant et Gatineau en compte un peu plus de 281 000. Les 4e et 5e dollars par habitant seront remboursés à 25 %, et à 50 % pour les 7e et 8e dollars par habitant. La subvention atteint 75 % pour tous les montants excédentaires. À titre d'exemple, si Gatineau dépense 2 millions $ en raison des inondations, elle peut s'attendre à recevoir environ 500 000 $.

Observatoire sur le développement: un coup de pouce à l'UQO

Gatineau versera 100 000 $ par année pendant cinq ans à l'UQO pour financer les travaux de l'Observatoire sur le développement de l'Outaouais. L'octroi de ce financement avait fait l'objet d'âpres débats à la table du conseil lors de l'étude du budget 2016. La résolution a été adoptée à l'unanimité, mardi, lors de la séance du conseil. Le financement municipal vient s'ajouter à celui de Québec (123 000 $) et de la Chambre de commerce de Gatineau (5000 $). Les MRC évaluent la possibilité de financer les travaux. L'observatoire aura l'objectif de recenser, colliger, analyser et rendre accessible les informations et les connaissances sur des phénomènes sociaux, culturels ou scientifiques concernant le territoire de l'Outaouais.

Création d'une table de concertation pour le centre-ville

Le centre-ville de Gatineau aura sa table de concertation. Dans un vote à 11 contre 8, le conseil municipal a approuvé, mardi, la création de ce lieu d'échange qui rassemblera 23 intervenants de différents secteurs d'activités du centre-ville. Cette table n'aura aucun pouvoir décisionnel, ni de recommandation, mais sera le lieu privilégié où les différents acteurs du centre-ville pourront échanger de l'information et arrimer leurs actions. Plusieurs conseillers dissidents se sont opposés à sa création parce qu'ils jugeaient la formule proposée par le maire Maxime Pedneaud-Jobin non pertinente.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer